On ne peut pas s'appuyer sur ces hadiths pour affirmer que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) connaissait le Gayb
Fatwa No: 89891

Question

Pouvez-vous m'expliquer ces deux hadiths sur lesquels s'appuient les soufis pour dire que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) connaissait l'Inconnaissable? Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) adit :
· « On m'a présenté les œuvres de ma communauté,les bonnes comme les mauvaises. » (Mouslim)
· « Je vous vois derrière moi. » (Mouslim

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Il ne fait aucun doute qu'Allah, exalté soit-Il, a dévoilé à Son Prophète Mohammed () certaines choses alors inconnues. Allah, exalté soit-Il, dit dans le Coran que nul ne connaît l'Inconnaissable (Gayb) en dehors de Lui et qu'Il ne dévoile de cet Iconnaissable que ce qu'Il veut à qui Il veut parmi Ses messagers. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

 

·        « [C'est Lui] qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, sauf à celui qu'Il agrée comme Messager et qu'Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants, »  (Coran 72/26-27)

 

·        « [...] Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. [...] » (Coran 2/255)

 

Le Prophète () ne connaissait de l'Inconnaissable que ce qu'Allah, exalté soit-Il, lui dévoilait. Quiconque prétend que le Prophète () connaissait tout l'Inconnaissable (Gayb) dans les cieux et sur terre est un menteur qui doit prendre garde de ne pas tomber dans la mécréance, car croire à pareille chose revient à s'opposer à ce qui est dit explicitement dans le Coran. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

 

·       « Dis [-leur] : "Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. [...]" »  (Coran 6/50)

 

·        « Dis : "Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'Inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance [...]" »  (Coran 7/188)

 

·        « Dis : "Je ne suis pas une innovation parmi les messagers ; et je ne sais pas ce que l'on fera de moi, ni de vous. [...]" »  (Coran 46/9)

 

Il existe bien d'autres versets qui confirment que le Prophète () ne connaissait pas l'Inconnaissable et ne savait pas ce qui allait advenir de sa communauté en dehors de ce qu'Allah, exalté soit-Il, lui avait dévoilé.

Parmi les choses qu'Allah, exalté soit-Il, a dévoilées à Son Prophète () figurent les bonnes et les mauvaises œuvres de sa communauté, comme cela est dit dans le hadith que vous avez mentionné où le Prophète () a dit : « On m'a présenté les œuvres de ma communauté, les bonnes comme les mauvaises. »  (Mouslim, Ibn Mâdja, Ibn Hibbân) Les savants ont dit au sujet de ce hadith qu'il est possible qu'il parle de la nuit d'al-Isrâ (Le Voyage Nocturne).

 

Quant au hadith : « Je vous vois derrière moi. » (Boukhari, Mouslim, al-Nasâ'î), l'imam al-Suyûtî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit à son propos : « Il les voyait vraiment derrière lui et cela lui était spécifique. » (Charh al-Nasâ'î)

 

Cependant, il ne convient pas, comme nous l'avons dit précédemment, de s'appuyer sur ce genre de hadiths pour affirmer que le Prophète () connaissait le Gayb. On ne peut pas non plus s'appuyer sur ces hadiths pour affirmer que les gens pieux connaissent l'Inconnaissable, comme le prétendent les ignorants soufis car cela contredit clairement les textes coraniques comme le verset (sens du verset) : « Dis : "Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l'Inconnaissable, à part Allah". [...] »  (Coran 27/65) Tout ceci sans parler de l'erreur commise par ces gens et qui consiste à comparer des hommes pieux au Prophète () qui recevait la Révélation et qui était soutenu par des miracles.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation