Est-il permis d’invoquer Allah, exalté soit-Il, en faveur des non musulmans ?
Fatwa No: 89943

Question

Nous est-il permis d’invoquer Allah, exalté soit-Il, en faveur des non musulmans comme les chrétiens et autres ? Et si cela est permis, peut-on invoquer Allah, exalté soit-Il, de guérir les malades parmi eux et de subvenir aux besoins des pauvres outre le fait de les guider vers la vérité ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le fait d’invoquer Allah,  exalté soit-Il, en faveur d’un mécréant afin qu’il soit guidé est permis. En effet, le Prophète () a dit : « O Allah, guide le peuple de Daws. » (Boukhari et Mouslim) Al-Tirmidhî, qu’Allah lui fasse miséricorde, rapporte que les juifs éternuaient en présence du Prophète () et souhaitaient que celui-ci leur dise :« qu’Allah vous fasse miséricorde » mais il leur disait : « Qu’Allah vous guide et améliore votre situation. »

Quant au fait de demander la miséricorde et le pardon d’Allah, exalté soit-Il, en leur faveur, cela n’est pas permis car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des polythéistes, fussent-ils des parents…  » (Coran : 9/113)

Le Prophète () s’est abstenu de demander la miséricorde d’Allah, exalté soit-Il, pour les juifs.

Quant au fait de demander à Allah, exalté soit-Il, de leur accorder des biens de ce bas monde, cela fait l’objet de divergences entre les oulémas. Un hadith Da'îf indique la permission de faire cela : « Lorsque vous invoquez Allah en faveur des juifs et des chrétiens, dites :“Qu’Allah vous accorde des biens et une descendance abondante.” » (Al-Daylamî dans Musnad al-Firdaws et d’autres)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation