La femme a le devoir d'obéir à son mari et de préserver son honneur et ses biens en son absence
Fatwa No: 90033

Question

On dit que la femme qui envoie son mari au combat pour l’amour d’Allah et reste chez elle tout en préservant son honneur et sa chasteté (sans trahir et en se préservant) entrera au Paradis 500 ans avant son mari, y sera servie par 70 000 anges et des Houris ; on lui effectuera la toilette mortuaire au Paradis et elle sera installée sur une montagne de perles en attendant la venue de son mari. Tout cela est-il confirmé par le Coran et la Sunna ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Ce que vous avez mentionné n'est pas confirmé par le Coran et nous n'avons rien trouvé de tel dans les livres de la Sunna que nous possédons. Il ne fait aucun doute que la femme est récompensée pour chaque bonne action qu'elle accomplit pour satisfaire Allah. Parmi cela figure le fait de préserver sa chasteté, ainsi que les biens de son mari et ses enfants, lorsque son mari part au combat ou pour toute autre destination.

 

Abdullah ibn Salâm a rapporté que le Prophète () a dit :
« La meilleure épouse est celle qui te plaît lorsque tu la regardes, qui t'obéit lorsque tu lui donnes un ordre et qui préserve sa chasteté et tes biens en ton absence. »  [Al-Tabarânî (al-Albânî : sahîh)]

 

Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« La meilleure épouse est celle qui plaît à son mari lorsqu'il la regarde, qui lui obéit lorsqu'il lui donne un ordre et qui ne le trahit pas dans son honneur et ses biens. »  [Ahmad (al-Albânî : sahîh)]

 

Le Prophète () mit en garde la femme contre le fait de trahir son mari en l'absence de celui-ci et dit :
« Ne vous posez pas de questions au sujet de trois (catégories de gens), (car ils sont déjà condamnés) : [...] une femme dont le mari s’absente en lui laissant tout ce dont elle a besoin mais qui, après son départ, le trahit. »  (Boukhari, Ahmad, Ibn Hibbân)

 

Abdurahmân ibn 'Awf a rapporté que le Prophète () a dit :
« Si une femme accomplit ses cinq prières, jeûne le mois de Ramadan, préserve sa chasteté et obéit à son mari, on lui dira : "Entre au Paradis par la porte que tu veux." »  (Ahmad)

 

La femme a donc le devoir d'obéir à son mari et de préserver son honneur et ses biens en son absence et elle en sera grandement récompensée.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation