Son voisin réfuse d’admettre que sa femme de ménage fait entrer des hommes étrangers dans sa maison lorsqu’il est au travail
Fatwa No: 90086

Question

Une femme de ménage indonésienne travaille chez mon voisin. Elle sort avec des hommes. Le propriétaire de la maison ainsi que ses enfants vont au travail à huit heures du matin et reviennent à neuf heures du soir. J’ai constaté qu’elle faisait entrer des hommes étrangers dans la maison. Un de mes voisins a essayé d’en informer le propriétaire mais celui-ci ne l’a pas cru et a dit : « Tout cela est faux » Je ne sais pas comment conseiller mon voisin car à chaque fois, il soutient sa servante. Aurais-je tort de ne pas le conseiller ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La Charia incite au conseil sincère et le Prophète () a placé celui-ci au plus haut rang. Il a dit à trois reprises : « La religion, c’est le conseil sincère. » Par conséquent celui qui voit cette femme faire entrer des hommes étrangers dans la maison de son voisin doit lui reprocher sa conduite et la  reprocher aux hommes qui entrent dans la maison. Il doit conseiller sincèrement le propriétaire de la maison et l’avertir car s’il reçoit les conseils de plusieurs personnes, il se peut que cela le pousse à réprimander cette femme. Si un musulman est capable de réprouver un mal et ne le fait pas, il commet alors un péché.

Cependant, s’il craint qu’en réprouvant ce mal il provoque un mal plus grand, alors le mieux est de ne pas le réprouver car à ce moment là, il risque d’aller à l’encontre des objectifs de la Charia en réprouvant le mal ou en l’atténuant. De plus, il ne commet pas de péché en délaissant la réprobation de ce mal.

Nous attirons l’attention sur le fait que pour prendre des servantes à la maison, il faut impérativement respecter les règles de la Charia car dans le cas contraire, cela provoque bien des fléaux.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation