Allah, exalté soit-Il, ne peut être nommé que par les Noms qu'Il s’est Lui-même donné dans le Coran ou dans la Sunna
Fatwa No: 90195

Question

Je suis musulmane depuis peu et j'ai abandonné le christianisme pour embrasser l'Islam. Je sais que nous ne sommes pas réellement les enfants d'Allah, exalté soit-Il, tout comme 'Îsâ (Alaihi Assalam) (Jésus) n'est pas le fils d'Allah. Est-il incorrect de dire qu'Allah est notre père spirituel ou que nous sommes Ses enfants spirituels. Dans la société islamique, nous parlons de frères musulmans et de sœurs musulmanes or chacun d'eux a un père sur terre. Par analogie avec les frères et sœurs en religion (c'est-à-dire les frères spirituels et les sœurs spirituelles), pourquoi ne pourrait-on pas parler d'un père spirituel (père en religion) qui est Allah ? Je m'appuie pour cela sur le fait qu'Allah est notre Créateur et notre Maître, que nous sommes un produit de Sa création et qu'Il a créé l'univers tout en reconnaissant que nous ne sommes pas des enfants ayant une nature divine et que nous ne sommes ni plus ni moins que des êtres humains.
Comment dois-je faire face à cette idée sachant que je suis musulmane depuis peu ? Si cette idée qu'est la mienne est erronée, comment puis-je me faire pardonner ce péché que je ne pensais pas être un péché?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Tout d'abord, nous louons Allah, exalté soit-Il, de vous avoir guidée vers l'Islam et nous L'implorons par Ses Beaux Noms et Ses Attributs Suprêmes de vous raffermir dans Sa religion et de vous la faire comprendre.

Concernant le fait d'appeler Allah, exalté soit-Il, « le père » sous-entendant par cela le fait qu'Il est un père spirituel, cela est interdit pour plusieurs raisons :

La première est que les Noms d'Allah, exalté soit-Il, sont déterminés par le Coran et la Sunna, c'est-à-dire qu'Allah, exalté soit-Il, ne peut être nommé que par des noms qu'Il a Lui-même utilisés dans le Coran pour Se nommer ou par des noms que le Prophète () a utilisés dans sa Sunna pour Le nommer. Ainsi, nommer Allah, exalté soit-Il, par des noms que Lui ou le Prophète () n'ont pas utilisés pour Le nommer est une profanation des Noms d'Allah. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu'ils ont fait. » (Coran 7/180)

La deuxième est que désigner Allah, exalté soit-Il, comme étant « le père spirituel » revient à imiter les chrétiens alors que le Prophète () nous a interdit de les imiter. Ibn 'Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Celui qui cherche à ressembler à d’autres que nous n'est pas des nôtres. Ne cherchez pas à ressembler aux juifs ni aux chrétiens. » (al-Tirmidhî)

 

Il est par contre possible de désigner le Prophète () comme le père spirituel des croyants. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes ; et ses épouses sont leurs mères. [...] » (Coran 33/6) Ibn 'Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit à propos du verset précédent : « Le Prophète a plus d’autorité sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes. Il est un père pour eux et ses femmes sont des mères pour eux. »

Le Prophète () a dit : « Je suis pour vous comme un père vis-à-vis de ses enfants ; je vous enseigne. » (Abû Dâwûd)Quant à la Parole d’Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) : « Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes [...] » (Coran 33/40), elle désigne la filiation et c'est pourquoi al-Qurtubî a dit à ce propos : « En vérité, il est permis de dire qu'il est le père des croyants, c'est-à-dire dans le respect qu’ils lui doivent. »

Il a dit également : « Mais il est leur père dans le respect et la considération qu’ils lui doivent. »

Quant à la fraternité qui existe entre les croyants, il s'agit d'une fraternité dans la religion et la foi comme le dit Allah (sens du verset) : « Les croyants ne sont que des frères. [...] » (Coran 49/10)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation