Manger un fruit d’un arbre privé dont une branche donne sur la voie publique
Fatwa No: 90231

Question

Que dit la Charia concernant le fait de manger les fruits d'un jardin qui donne sur la rue et qui a un propriétaire, si ces fruits sont sur une branche d'arbre qui dépasse de l’enclos entourant le jardin ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les oulémas divergent quant au fait de savoir si une personne qui passe devant un jardin entouré d’un mur ou un jardin non clôturé dans lequel se trouvent des fruits, a le droit d'en manger sans la permission du propriétaire ou bien si cela lui est interdit ?

L'imam al-Nawawî (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit dans al-Madjmu' : « Selon notre doctrine - la doctrine chaféite - il n'est pas permis d’en manger quoi que ce soit, excepté en cas de nécessité, comme celle qui permet de manger la bête morte. C'est également l'avis de Mâlik, d'Abû Hanîfa, de Dâwûd et de la majorité des oulémas. »

La preuve concernant cet avis est la parole du Prophète () : « Il n’est licite de toucher aux biens d’un musulman qu'avec son consentement. »  

En revanche, dans l'un des deux avis rapportés de lui, l'imam Ahmad juge qu'il est permis de manger les fruits d'un jardin qui n'est pas clôturé par un mur et qui n'a pas de gardien même si ce n'est pas en cas de nécessité, et que les fruits soient sur l'arbre ou tombés de celui-ci en vertu du hadith que rapporte Abû Sâ'îd al-Khudrî et dans lequel le Messager d'Allah () a dit : 
« Si l’un d’entre vous passe devant à un jardin clôturé, qu’il interpelle son propriétaire par trois fois. S'il répond, tant mieux, sinon, qu’il en mange. Si l’un d’entre vous passe près d'une chamelle et qu’il veut boire de son lait, qu’il interpelle le chamelier par trois fois. S'il répond, tant mieux, sinon qu’il boive de son lait. »

Ibn 'Umar rapporte que le Messager d'Allah () a dit :
« Celui d’entre vous qui passe devant un jardin peut manger (de ses fruits), mais il ne doit rien emporter dans son vêtement. » (Ibn Mâdja, [al-Albâni : Sahîh])

Dans l'autre avis rapporté de lui, l'imam Ahmad juge que cela est permis en cas de nécessité.

Il ne fait aucun doute que l'avis de la majorité des oulémas est celui qu’il est préférable d’adopter par acquit de conscience et prudence. Malgré cela, si une personne mange un fruit après avoir appelé trois fois le propriétaire du jardin sans réponse, alors nous espérons qu'elle ne commettra pas un péché. Cependant, il faut savoir que l'avis autorisant à en manger est dans le cas où le jardin n'est pas clôturé par un mur ou un enclos ; dans le cas contraire il ne faut pas en manger.

Ibn 'Abbâs a dit : « Si le jardin est clôturé par un mur alors c'est une protection et tu ne dois pas manger (de ses fruits) mais s'il ne l'est pas, alors il n'y a pas d'inconvénient à ce que tu en manges. » 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui