Prendre le nom de ses parents adoptifs
Fatwa No: 90286

Question

J'ai 15 ans. Mes parents étaient extrêmement mauvais. En effet, ils commettaient l'adultère et buvaient de l'alcool. Ils m'ont chassé de chez eux lorsque j'étais petit et m'ont envoyé vivre chez une autre famille dans un autre endroit. Cette famille est musulmane et est formidable. Je me suis converti à l'islam et ils m'ont officiellement adopté un an après mon arrivée chez eux. Le juge m'a demandé si je voulais changer de nom et j'ai choisi : Wâ'il. Ensuite, il m'a donné le nom de famille de mes parents adoptifs. Certaines personnes m'ont dit que le changement officiel de nom de famille n'était pas permis. Le tribunal a annulé tous les droits de mes parents biologiques et m'a donné le nom de famille de mes parents adoptifs comme s'ils étaient mes vrais parents. De plus il m'a donné une nouvelle attestation officielle de cela. Comme ceux qui m'ont adopté sont musulmans, j'étais content de rester avec eux. Cela est-il permis en islam ? Je ne veux pas porter le nom de mes parents biologiques car ils ont une mauvaise réputation et je ne veux pas les revoir. Quant à mes parents adoptifs, ils ne veulent faire que ce qui est conforme à la Charia mais ils ne savent pas quoi faire car mon nom a été changé au tribunal afin que mes parents biologiques ne me causent pas de tort. Ce changement de nom sera préservé par mes parents adoptifs mais si j'ai commis une faute, alors je la rectifierai. Mes parents biologiques n'aiment pas l'islam et je désire garder le nom de mes parents adoptifs car ils sont musulmans, ils m'ont éduqué et je les aime énormément. Que dois-je faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous demandons à Allah, exalté soit-Il qu'Il vous récompense pour avoir embrassé l'Islam, qu'Il nous aide tous à rester fermes sur le chemin de la vérité et qu'Il accroisse votre envie de faire le bien et de connaître les prescriptions de la Charia.

Ce qui vous a été dit concernant le fait qu'en islam, l'adoption est interdite, est vrai en raison de ce que cela comporte comme confusion des lignages, et perte des droits à l'héritage et autres. Allah, exalté soit-Il dit (sens des versets) :
« [...] Il n'a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met [l'homme] dans la bonne direction. Appelez-les du nom de leurs pères : c'est plus équitable devant Allah... » (Coran 33/4-5)

Si l'adoption a eu lieu, il faut alors impérativement retourner à votre filiation réelle si cela est possible. En revanche, si vous craignez un préjudice en faisant cela, il vous est possible de choisir une filiation générale comme : « Ibn ‘Abdillah (le fils du serviteur d'Allah) ou Ibn ‘Abd ur-Rahmân (le fils du serviteur du Tout-Miséricordieux) » qui ne donne pas l’impression que vous appartenez à une famille déterminée. Salmân al-Fârisî disait : « Mon père est l'Islam et je n'ai pas d'autre père que lui. », et on l'appelait : « Ibn al-Islâm (fils de l'islam) ». Tout en sachant que les droits que la Charia octroie aux parents, à savoir la piété filiale qui leur est due, ne sont annulés en aucun cas même s'ils sont polythéistes.

Nous vous recommandons aussi de fréquenter des personnes pieuses et d'assister aux cours de sciences religieuses qui se tiennent dans les centres islamiques et autres.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui