La suppression d’une impureté par le nettoyage à la vapeur
Fatwa No: 90354

Question

Si une impureté (du liquide séminal ou des excréments de chien) a touché un vêtement et qu’on ne peut le purifier que par le nettoyage à la vapeur, devient-il pur après ce procédé ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

 

Les oulémas ont divergé au sujet de la purification sans eau. La plupart sont d’avis que l’eau est nécessaire pour la purification à part ce qui fait l’objet de dispense octroyée par la charia (législation musulmane) comme les sandales, la partie de l’habit de la femme qui dépasse ses chevilles et qui est en contact avec le sol et l'Istidjmâr.

Al-Imam al-Nawawi a mentionné dans al-Madjmû‘ : « La purification et la suppression de la souillure n’est valable qu’avec l’eau courante naturelle (l'eau de pluie, des rivières, de mer…). C’est notre avis. » La majorité des Compagnons et de ceux qui leur ont succédé ont dit de même.

Abû Hanîfa a dit qu’il est permis de supprimer les impuretés au moyen de tout liquide pur avec lequel elle s’en va.

A ce sujet, Ibn Taymiya a donné un avis proche de celui d’Abû Hanîfa. Il est même plus tolérant dans ce chapitre puisqu’il dit : « Il y a trois avis concernant la suppression des impuretés par un autre moyen que l’eau : l’interdiction qui est l’avis d’al-Châfi‘y et l’un des avis des imams Ahmad et Malik, l’autorisation qui est l’avis d’Abû Hanîfa et l’un des avis de Malik et de Ahmad ; l’autorisation en cas de besoin chez Ahmad. » Ensuite il a mentionné que la purification au moyen de l’eau est ce que la Sunna prône avec ces paroles du Prophète () lorsqu’il dit à Asmâ’ : « Frotte-le à l’eau et égoutte-le puis asperge-le, et ensuite tu peux le porter pour prier. » Il a ordonné de supprimer les souillures au moyen de l’eau dans certains cas mais n’a pas ordonné de tout purifier avec de l’eau. Il a autorisé dans certains cas à utiliser autre chose que l’eau comme les cailloux pour l'Istidjmâr.

Et il ajouta plus loin : "Et s’il en est ainsi, le plus probable dans cette question est que, si la souillure disparaît d’une façon ou d’une autre, la sentence qui la régit disparaît car si la sentence est prouvée par une raison d’être, elle disparaît avec la disparition de cette dernière." (fin de la citation) [(Al-Fatâwa al-Kubra, première partie, chapitre de la pureté)]

Sans aucun doute, suivre l’avis de la majorité qui dit que l’impureté demeure si elle est nettoyée avec autre chose que de l’eau pure, comme la vapeur ou autre est plus précautionneux et la personne scrupuleuse ne doit pas s’en éloigner.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation