Toucher les parties intimes d’une femme durant une intervention médicale invalide-t-il le jeûne et les ablutions ?
Fatwa No: 90424

Question

Je suis médecin dans un hôpital de Médine. Mon travail m’amène à ausculter les femmes et à toucher leurs parties intimes durant les interventions médicales. Il m'arrive de faire ce travail pendant que je jeûne ou après avoir fait mes ablutions. Cela invalide-t-il mon jeûne et mes ablutions ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il est permis au médecin musulman de soigner une femme non Mahram sous certaines conditions :

La première est qu'il n'y ait pas de médecin femme pouvant pratiquer cette intervention.

La deuxième est que le médecin ne découvre du corps de la femme que le strict nécessaire, mais si la situation nécessite de découvrir les parties intimes, il est alors permis de le faire.

La troisième est que le médecin ne doit pas se retrouver seul avec cette femme et que celle-ci doit être accompagnée de l'un de ses mahrams ou de toute autre personne.

La quatrième condition est que le médecin ne voie de sa patiente que ce qui est nécessaire pour la soigner.Le médecin doit aussi être conscient qu'Allah, exalté soit-Il, l'observe et sait ce qu'il fait.

Enfin, il doit se méfier du diable et de la tentation des femmes.

Etant donné ce qui précède, s'il n'existe pas de médecin femme pour pratiquer l’intervention et s'il est nécessaire de découvrir et de toucher les parties intimes de la patiente, nous espérons alors qu'il n'y ait pas de mal à le faire. Tel est l'avis des savants sur la question.

Al-Khatîb al-Charbînî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Cela doit se faire en présence d'un mahram ou du mari de la patiente et à condition que cette dernière n’ait pas la possibilité de se faire soigner par une autre femme. » (Mughnî al-Muhtâdj)

Votre jeûne n'est pas invalidé par cet acte. Cependant, si vous transgressez les limites fixées par Allah, exalté soit-Il, et regardez ou touchez une partie du corps de la patiente sans que cela ne soit nécessaire, vous pourrez alors perdre la récompense de votre jeûne, car le Prophète () a dit : « Celui qui ne renonce pas au mensonge, aux actes illicites qui en sont la conséquence et à la colère, peu importe à Allah qu’il renonce à la nourriture et à la boisson. » (Boukhari)

Quant aux ablutions, elles ne sont pas rompues par le simple fait de voir les parties intimes d'une femme, mais elles le sont par le toucher de celles-ci selon l'avis de certains savants, car le Prophète () a dit : « Celui qui touche son sexe doit refaire ses ablutions. » (al-Nasâ'î, ibn Mâdja)

Enfin, les savants ont divergé également sur le fait de savoir si les ablutions sont rompues ou non en touchant le corps de la patiente hormis son sexe. Certains ont dit que cela rompt les ablutions dans l'absolu, et ce que l'on touche la patiente avec désir ou pas. D'autres savants affirment par contre que cela ne rompt pas les ablutions dans l'absolu. Enfin, d'autres encore ont dit que cela ne rompt pas les ablutions s'il n'y a pas de désir. Le mieux reste toutefois de refaire ses ablutions.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation