Elle regrette d’avoir commis des choses odieuses avec son amant
Fatwa No: 90618

Question

J’ai commis une chose odieuse, si bien que je n’arrive pas à croire que je l’ai commise. Je suis entrée en relation avec un homme pendant deux ans, au cours desquels j’ai commis des actes hideux. Je parlais avec lui de sexe, puis j’ai presque commis la fornication, mais pas jusqu’au bout, et j’utilisais la webcam. Maintenant, j’ai arrêté ces choses, mais je me sens triste, parce que j’ai commis ces actes honteux et je me déteste. Je ne sais pas quoi faire. Et si je me marie, qui sera mon mari, et que dois-je faire avec lui ? Je suis fort affligée et mon estime de moi diminue. J’ai besoin de votre aide.

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons. Vous avez bien fait en rompant avec cet homme et en abandonnant ces mauvais actes. D’ailleurs, vos remords sont un bonne signe, mais transformez-les en un repentir sincère en nourrissant l’intention de ne plus revenir à ces péchés. Et prenez garde à tout ce qui peut vous amener à recommencer ces actes : vous devez éviter impérativement tout tête-à-tête et toute mixité avec des hommes non Mahrams. Nous vous conseillons de tenir compagnie aux femmes vertueuses et de vous éloigner des femmes dévergondées. Sachez qu’Allah, exalté soit-Il, le Tout Miséricordieux accepte le repentir, que Sa Clémence est immense et qu’Il pardonne tous les péchés. Calmez-vous donc et ne soyez pas leurrée par les suggestions du diable qui peuvent vous amener à désespérer de la Miséricorde d’Allah, exalté soit-Il, alors qu’Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux” » (Coran 39/53). Vous devez donc poursuivre votre vie avec enthousiasme, tout en observant désormais la bonne conduite. Quant au mariage, vous devez vous en soucier, et la charia n’interdit pas à la femme de rechercher un mari ou de se proposer à quelqu’un tant que cela reste dans les limites de la décence. Et si un homme vertueux demande votre main, vous n’êtes pas obligée – et cela vous est même interdit – de lui raconter ce qui s’est passé, car la charia a recommandé la dissimulation des péchés commis. Le Prophète () a dit : « Toute ma nation sera pardonnée, sauf ceux qui auront parlé de leurs péchés » (Boukhari et Mouslim). Et si votre prétendant vous interroge sur votre passé, vous pouvez recourir aux formules ambiguës pour éviter de mentir. Vous pouvez dire par exemple : « Je n’ai rien fait », alors que vous entendez : « … après le repentir ». Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation