Salaire perçu pour enseigner le Coran, Rouqya et interprétation des rêves
Fatwa No: 134017

Question

1. Est-il permis à un enseignant à la mosquée de demander un salaire pour apprendre aux enfants le Coran?2. Je connais une personne qui souffre d'une pneumonie aiguë et son cas est extrêmement critique. La maladie s'est propagée et a atteint son cerveau, son estomac et son oreille. Existe-t-il une invocation ou un remède qui puisse lui sauver la vie? Les médecins ne peuvent pas faire grand-chose; et il est fils unique et s’occupe financièrement de sa famille.3. L'interprétaion des rêves est-elle une forme de polythéisme ? En effet, mon amie est décédée il y a six ou sept ans et j'ai actuellement dix-neuf ans. Depuis sa mort, je la vois en rêve, à peu près, une fois par an. La dernière fois où je l'ai vue elle portait ses vêtements et me fixait du regard. Pourriez-vous me donner une interprétation de ce rêve ?

Réponse


Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons:


Nous allons résumer les réponses aux questions dans les points suivants:


Premièrement:
Les oulémas ne sont pas tous d’accord au sujet du salaire perçu pour enseigner le Coran. Cependant, l'avis prépondérant est que cela est permis. En effet, le Prophète () a dit :
 « La rémunération la plus justifiée est celle que vous prenez contre la récitation de la Parole d’Allah» (Boukhari et Mouslim)

Bien que ce Hadith concerne la Ruqya, il a un caractère général, et selon les oulémas la généralité des termes prime sur la particularité des circonstances de leur révélation. Cependant si cet enseignant n'a pas besoin d'argent et ne vise par son œuvre que la rémunération d'Allah, exalté soit-Il, cela sera meilleur pour lui.


Deuxièmement:
Il incombe à ce malade de faire la Ruqya pour lui-même et d’invoquer fréquemment Allah, le Très Haut, de le guérir. Il n'y a pas d'inconvénient à ce que d'autres personnes invoquent Allah, exalté soit-Il, en sa faveur ou lui fassent la Ruqya s'il en a besoin. Il doit aussi placer ses espoirs en Allah, exalté soit-Il, et savoir qu'Il n’a créé de maladie sans lui avoir associé un remède, comme cela est mentionné dans les Hadiths Sahîhs. Il doit également consulter les médecins spécialisés en la matière.


Troisièmement:
L'interprétation des rêves est permise par la Charia. En effet, le Prophète () a interprété ses propres rêves aussi bien que ceux d'autrui. Toutefois, cela doit être régi par les normes de la Charia: seule une personne qui maîtrise l'interprétation des rêves est autorisée à pratiquer cette activité. S’il s'agit d'un bien qu'il l'annonce et s'il s'agit d'un mal qu'il dise de bonnes choses, ou bien qu'il garde le silence, comme l'a indiqué l'Imam Mâlik, qu’Allah lui fasse miséricorde


Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation