Un imam accusé d’actes contre-nature
Fatwa No: 136430

Question

Dans notre quartier, un cheikh travaille comme imam dans notre mosquée. Certains jeunes du quartier l'accusent de les avoir sodomisés, mais cet imam réfute ces accusations. Que doit-on faire dans cette situation à la lumière du Coran et de la Sunna ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La règle de base est de considérer le musulman comme étant innocent de toute accusation à son encontre et de penser du bien de lui jusqu'à preuve du contraire. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « ô vous qui avez cru ! évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. [...] » (Coran 49/12) Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Méfiez-vous des conjectures, car elles sont les pires mensonges. » (Boukhari, Mouslim)

 

Partant de cela, il est donc interdit d'accuser cet imam en se basant sur les dires de ces jeunes, surtout qu'il est imam d'une mosquée, et que ce dont il est accusé est grave et que cela peut pousser les gens à avoir une mauvaise opinion de ceux qui sont des exemples à suivre. Ces jeunes doivent donc prendre garde à ne pas répandre ce genre de calomnies et il ne faut pas y prêter attention.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation