Frais supplémentaires ou usure ?
Fatwa No: 136743

Question

Ici au Pakistan, nous avons l'habitude d’obtenir du crédit de la société qui fournit les services de téléphonie mobile, en tant que prêt. Ensuite, lors du remboursement, la société prélève des frais supplémentaires en disant que cela est en échange du service qu’elle a fourni au client. S'agit-il d'usure ou pas ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

L'usure provient de l'échange d'argent usuraire contre de l'argent usuraire si les deux parties concernées ne respectent pas les règles de la législation islamique dans leur transaction. Quant à la vente de crédit pour pouvoir téléphoner, cela n'a rien à voir avec l'usure, car l'acheteur du crédit achète un service téléphonique qui évalue la minute (de communication) à tant de dirhams, riyals ou dinars. Ainsi, la société peut vendre du crédit évalué à 100 dirhams, par exemple, au prix de 150 dirhams ou plus sans que cela ne s'appelle un prêt, car c’est une opération d’achat-vente : en effet, lorsque la société donne du crédit à son client, elle enregistre la valeur de ce crédit au nom de son client et la dette est donc confirmée à la charge de ce client. Ensuite, ce crédit est vendu en tant que service et non pas qu’argent contre de l'argent, l’important dans les contrats commerciaux étant leur réalité et leur sens et non les termes employés et leurs structures.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui