Tutorat et héritage d'un enfant né moins de six mois après le mariage de ses parents
Fatwa No: 221116

Question

Selem Aleykoum, J'ai appris que je suis née suite à une relation adultère. Mais mon père a fait le hallal avec ma mère 3 mois et demi avant que je naisse, mon père est-il mon tuteur et hériterai-je de lui? Deuxième question : avant je vivais seule et j'avais une foi beaucoup plus forte que maintenant car je suis chez mes parents et ils ne font pas passer la religion avant toute chose. J'aimerais déménager et revivre seule car je sais que ma foi est plus forte, en effet j'assiste à plus de cours, j'apprends l'arabe, les hadiths, etc. et chez mes parents je suis démotivée pour faire tout cela. Puis je prendre un appartement seule? BarakAllah ou Fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les oulémas ont divergé au sujet de la filiation de l’enfant né moins de six mois après le mariage de ses parents (et dont la mère n’était pas mariée auparavant). La majorité des oulémas sont d’avis que l’enfant n’est pas affilié au père mais il doit être affilié à sa mère. L’enfant hérite alors de sa mère et inversement. Toutes les dispositions liées à la Hurma (c’est-à-dire l’interdiction de mariage), à la Mahramiya (fait d’être Mahram, pouvoir voyager ensemble, être seuls dans une même pièce, etc…), à la Wilâya (tutelle légale), et autres s'appliquent à eux.
Abû Hanîfa, qu'Allah lui fasse miséricorde, est lui d’avis que l’enfant est affilié au fornicateur si ce dernier le reconnaît comme son enfant. C'est également l’avis d’Ishâq ibn Râhawayh, de ‘Urwa et de Sulaymân ibn Yasâr, qu'Allah leur fasse miséricorde. Si nous nous référons à ce dernier avis, vous êtes affiliée à l’homme qui reconnaît la paternité de manière valide. Vous héritez de lui et il hérite de vous. Les dispositions liées au mariage, à la Hurma et à la tutelle légale et autres s'appliquent également à vous.

Quant à votre question concernant le fait de vivre seule, mieux vaut l’éviter. Ibn ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Prophète () a interdit la solitude : l'homme ne doit pas passer la nuit seul ni voyager seul. » [Ahmad (al-Suyûtî : hasan, al-Albânî : sahîh)] Al-Munâwî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « "L’homme ne doit pas passer la nuit seul." signifie que l’homme – au même titre que la femme – ne peut pas passer la nuit dans une maison où il n'y a personne d'autre que lui (elle) » (Fayd al-Qadîr) Ce comportement est tout au moins détestable. Tel est l’avis de nombreux oulémas.

Cependant, si vous pensez qu'habiter avec eux nuira à votre religion, et si vous ne craignez pas la tentation ou un dommage quelconque en habitant seule et que au contraire, vous pensez que cela sera bénéfique pour votre religion alors, il n’y a pas de mal à ce que vous le fassiez. Nous vous conseillons toutefois de chercher un homme pieux avec qui vous vous marierez et qui vous aidera à adorer Allah, exalté soit-Il. ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, s’attela à rechercher un mari pour sa fille Hafsa, , et il la proposa en mariage à Abû Bakr et ‘Uthmân, qu'Allah soit satisfait d'eux. Puis, le Prophète () l’épousa. À l’époque des premières générations de l’islam, les femmes n’hésitaient pas à se proposer en mariage et les hommes à proposer leurs filles en mariage.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui