Un homme soupçonne sa mère de vouloir nuire à son mariage par la magie
Fatwa No: 244261

Question

Assalam alaykoum,
Ma mère et mon père m'ont donné leur entière approbation et satisfaction pour que je fasse mon mariage religieux. Hélas aujourd'hui ma mère a recours à la sorcellerie pour nous séparer car elle n'accepte pas notre pratique religieuse et elle jalouse ma femme. Je possède plusieurs preuves quant au fait que ma mère manipule la sorcellerie par les "on dit" et les faits concrets que j'ai pu observer... Cela fait aussi un an et demi que moi et ma femme n'avons toujours pas réussit à consommer notre mariage. Ma mère par tous les moyens veut casser ce mariage religieux. Elle m'a déjà fait boire diverses choses dont une tasse d'eau de couleur noire et aussi m'a donné une eau de couleur jaunâtre pour que je me douche avec... mais par manque de science je ne savais pas que cela pouvait être blâmable.
Est-il blâmable pour moi de refuser de visiter mes proches si le risque est présent et sachant aussi qu'il réside dans un pays de mécréant et qu'ils soutiennent les pratiques et les lois de ses habitants ?
Barakallahu fikoum de m'aider à y voir plus claire et pour votre réponse, qu'ALLAH vous récompense pour votre attention.
As salam 'alayku wa rahmatullahi wa barakatuh.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Notre réponse à votre question se résume dans les points suivants :

- Premier point : il est obligatoire de penser du bien du musulman et la règle de base est de le considérer innocent jusqu'à preuve du contraire. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « O vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. […] » (Coran 49/12) Cet exemple est d'autant plus vrai en ce qui concerne la mère, car celle-ci à un statut particulier. Quant à l'eau qu'elle vous a donné à boire ou pour vous laver avec ou encore le fait que vous n'ayez pas encore réussi à consommer le mariage avec votre femme, tout cela ne constitue pas une preuve suffisante pour l'accuser de sorcellerie.

- Deuxième point : le musulman doit veiller à se protéger constamment contre les stratagèmes des diables parmi les hommes et les djinns. Yahyâ (Alaihi Sallam) a dit à sa communauté : « Je vous ordonne d’évoquer Allah fréquemment, car ceci est comparable à un homme dont l’ennemi s’est élancé à sa poursuite avec ardeur et qui a trouvé une citadelle imprenable où il s’est retranché. Le plus haut degré de protection que le serviteur puisse s’assurer contre Satan est lorsqu’il évoque Allah, exalté soit-Il. » [Ahmed, al-Tirmidhî (al-Albânî : sahîh)]

- Troisième point : celui qui a de forte raison de penser qu'il est atteint par un sortilège doit se tourner vers l'exorcisme légal puisé du Coran et des invocations et évocations prophétiques. Il est préférable que la personne s'exorcise elle-même, mais il lui est permis de faire appel à une tierce personne afin que cette dernière l'exorcise tout en choisissant quelqu'un de droit.

- Quatrième point : s'il est possible de perdurer ce mariage et de le consommer, tant mieux, mais si vous craignez que le problème persiste, il est alors préférable d'y mettre un terme. Il se peut que chacun de vous retrouve un autre conjoint pieux après cela. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Si les deux se séparent, Allah de par Sa largesse, accordera à chacun d'eux un autre destin. Et Allah est plein de largesses et parfaitement Sage. » (Coran 4/130)

- Cinquième point : l'obéissance envers les parents est un devoir en toute situation et le fait que les parents se comportent mal envers leur enfant ne libère pas ce dernier de ce devoir. En effet, Allah, exalté soit-Il, commanda d'être obéissance et de bienséance envers ses parents et de préserver les liens de parenté avec eux, et cela, même s'ils sont mécréants, mauvais envers leur enfant et qu'ils tentent de le faire apostasier. Cela est donc d'autant plus vrai dans votre cas. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez. » (Coran 31/15)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation