Position de la Charia au sujet d’une opération de vente assortie d’une condition qui affecte le prix
Fatwa No: 24595

Question

Je veux acheter une voiture au prix de quarante mille livres égyptiennes, je donnerai en acompte une somme de vingt mille et il restera un reliquat de vingt mille livres. Il faut, conformément aux conditions de la compagnie, placer cette somme en dépôt à la banque et le remboursement en paiements échelonnés se fera à partir des intérêts générés. Est-ce que ce procédé est de l’usure illicite ou non ? Veuillez me conseiller qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Apparemment, et Allah sait mieux, ce procédé englobe certains points dangereux qui le rendent illicite.

Le premier et le plus important de ces points, c’est le fait d’avoir en même temps une vente assortie d’une condition qui affecte le prix. En effet, on ignore, sans aucun doute, le reliquat qui reste à payer à partir des bénéfices générés par les vingt mille livres placées ; la possibilité de générer un bénéfice est incertaine ; et dans le cas où il y en ait un, on n’en connaît pas sa valeur, grande ou petite. De plus, cette instabilité entraîne l’ignorance de l’échéance. Or la connaissance de cette dernière est une condition de la validité de ce procédé, conformément aux paroles du Prophète () :

« Celui qui vend des dattes avec livraison différée, qu’il le  fasse pour un volume connu, pour un poids connu et un délai connu ». (Boukhari et Mouslim) (cette version est rapportée par Mouslim)

Il y a aussi le fait que certains oulémas ont interdit le fait d’unir la vente au partenariat ou à  la Mudâraba.

Ces vingt mille livres qu’il faut payer à la compagnie ne sont qu’à titre de partenariat ou de Mudâraba.

Etant donné ce qui précède, ce procédé est interdit, d’autant plus que si cette banque est usuraire, il ne faut pas que vous traitiez avec elle ni que vous y placiez votre argent, car cela veut dire que vous approuvez l’usure, en êtes satisfait et que vous aidez la banque dans cela. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression […] ». (Coran 5/2)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui