Bouger la main lors de la prière ne nécessite pas que l'on fasse des prosternations de distraction
Fatwa No: 258520

Question

Salam ‘Aleykoum wa Rahmatou Allah Wa Barakâtouh.
J’ai des questions concernant la prière. Permettez-moi de vous les poser.
Est-ce que le fait de lever la main pendant la prosternation ou l’inclinaison pour se gratter à un endroit du corps, se moucher, ou retirer le Niqab de la bouche lorsqu’il la couvre est considéré comme un ajout dans la prière qui nécessite la réparation (les prosternations de distractions) en sachant que celui qui lève une de ses mains pour faire une des choses mentionnées ne se sera pas prosterné sur les sept membres sur lesquels le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a ordonné de se prosterner ? Mon autre question concerne le même sujet : Est-il permis de lever un pied durant l’inclinaison pour le couvrir s’il s’est découvert ou pour retirer l’habit qui est en dessous de lui ? Merci beaucoup.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Il n’est pas légitime de faire les prosternations de distraction parce qu’on a levé la main pendant la prosternation ou l’inclinaison comme cela a été mentionné. Les jurisconsultes ont affirmé qu’il n’était pas légitime d’effectuer les prosternations de distraction pour un acte minime qui a été commis dans la prière et qui ne fait pas partie des gestes de celle-ci. L’auteur de l’ouvrage al-Rawd a dit : « Il n’est pas légitime pour un acte minime qui a été fait dans la prière, et qui ne fait pas partie des gestes de celle-ci, de faire des prosternations de réparation, et cela même si cela a été fait par distraction. »
La prière n’est pas non plus annulée lorsqu’on lève la main ou le pied car l’obligation lors de la prosternation pour la majorité des oulémas consiste à se prosterner sur le front. Quant au reste des membres, le fait de s’appuyer dessus pendant la prosternation est une sunna recommandée et la prière n’est donc pas annulée en levant un de ceux-ci. Il est mentionné dans l’Encyclopédie de la jurisprudence : « La majorité des jurisconsultes, à savoir les Hanafites, les Malikites, l’un des deux avis chez les Chaféites et une version rapportée d’Ahmed sont d’avis que celui qui se prosterne n’est pas obligé de poser ses mains, ses genoux et ses pieds mais ce qui est obligatoire, c’est qu’il se prosterne sur le front ».
Celui qui souffre de quelques obsessions dues aux susurrations du diable, comme nous le voyons chez la sœur qui a posé la question, a tout à fait le choix d’adopter cet avis, selon lequel l’appui sur les sept membres n’est pas obligatoire lors de la prosternation. Il n’y a pas d’inconvénient à lever le pied pendant l’inclinaison ou la station debout pour le couvrir ou retirer le vêtement qui est en dessous de lui, mais nous attirons l’attention sur le fait qu’effectuer de nombreux gestes annule la prière. Les jurisconsultes ont expliqué la règle concernant les gestes qui annulent la prière. Le Cheikh Al-'Uthaymîn (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Il y a trois conditions pour que les gestes annulent la prière :
1. Qu’ils durent anormalement longtemps.
2. Qu’ils ne soient pas effectués par nécessité.
3. Qu’ils soient successifs, autrement dit : sans interruption.
Si ces conditions se réunissent, alors cela annule la prière car ce sont des gestes qui ne font pas partie de la prière. Ils sont contraires à la prière et l’annulent, tout comme le fait de parler pendant celle-ci et ce qui est contraire à la prière l’annule. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui