Est-il permis de travailler avec une personne qui a recours à l'usure ?
Fatwa No: 307879

Question

Assalamu Alaykum, Mon père a loué de l'Etat une terre pour la cultiver, maintenant elle est devenue une ferme, il a mélangé pour l'entretenir son argent, des aides de l'Etat en plus de crédit de la banque qu'il paye encore, donc est-ce permis de travailler avec lui et faire par exemple un projet de ruches d'abeilles ou de moutons surtout qu'il y a des associations qui aident financièrement et gratuitement qui peuvent être d'un autre pays comme le Japon donc aussi est-il permis d'accepter leurs aide ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n'y a pas de mal à effectuer le travail que vous avez mentionné, si Allah le veut et il n'y a pas non plus de mal à accepter des aides de certaines associations, car celui qui fait un prêt usuraire a le droit d'utiliser l'argent qu'il a emprunté ainsi que des bénéfices qu’il tire de cet argent. En effet, le caractère illicite du prêt usuraire est lié à la responsabilité de la personne ayant contracté ce prêt et non à l'argent en soi.
La chose indiquant qu'il est permis de travailler avec une personne qui a recours à certaines transactions usuraires est le fait que le Messager d'Allah () commerçait avec les juifs de Médine, leur achetait à crédit alors qu'ils consommaient des gains illicites et pratiquaient l'usure et il décéda alors que son bouclier était en gage auprès d'un juif. Le Prophète () répondit également à l'invitation d'un juif qui l'invita à manger du pain d'orge avec de la graisse rance. De même, ses Compagnons travaillaient pour eux en échange d'un salaire. Un hadith rapporte : « Un juif invita le Prophète () à manger du pain d'orge et de la graisse fondue rance et le Prophète () répondit à son invitation. » (Ahmad) al-Arnâ'ût a déclaré ce hadith Sahîh selon les critères de Mouslim.

Un autre hadith mentionne : « Une juive vint trouver le Messager d'Allah () avec une brebis empoisonnée et il en mangea. » (Mouslim)

‘Aïcha, , a rapporté : « Le Messager d'Allah () est décédé alors que son bouclier était en gage chez un juif pour trente Sâ'a d'orge. » (Boukhari, Mouslim)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation