Les Omeyyades détestaient-ils la famille du Prophète ?
Fatwa No: 322696

Question

Assalam alaykum,Je voudrais un éclaircissement bien détaillé de votre part, j'ai vu une vidéo du Cheikh Al-Sharif Hâtim ibn 'Arif al-'Awni qui a cité un récit qui disait que l’imam Malik n'a pas rapporté de hadith de son maitre Jaafar al-Sadîq sauf après la disparition du règne des Omeyyades, ensuite le cheikh dit que d'après ce récit c'est une preuve de la grande intolérance sur les sciences des Ahl al-Bayt durant l'époque des Omeyyades. Et j'ai trouvé dans le livre Tarikh Ibn Abi Khaythama un récit semblable mais qui disait que l'Imam Malik ne rapportait pas de hadith de Jaafar Al-Sâdiq jusqu’à ce que les Abbassides aient pris le pouvoir. Pourquoi les Omeyyades détestaient tant la famille du Prophète au point de bloquer la science de ces derniers ? Et pourquoi il était de coutume pour les califes Omeyyades de maudire publiquement 'Alî (qu'Allah l'agrée) durant des années ? Je voudrais aussi savoir pourquoi on entend rarement ou lisons rarement dans les recueils de hadiths sunnites les imams savants de la descendance du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) tel Imam al-Bâqir, al-Kâzim et autres imams des Ahl al-Bayt, pourtant ils étaient bien connus pour leur piété et leur confiance. Veuillez m'écrire un éclaircissement bien détaillé sur cela merci.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il est bien connu que certains princes omeyyades manifestaient de l’hostilité envers les membres de la famille du Prophète () (Ahl al-Bayt). Certains d'entre eux insultaient publiquement 'Alî, qu'Allah soit satisfait de lui, et les membres de sa famille. Ibn Hazm a dit : « Quant aux califes de l'époque abbasside, ils n'insultèrent aucun des Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, contrairement aux califes omeyyades dont certains maudissaient 'Alî ibn Abî Tâlib, qu'Allah soit satisfait de lui, et maudissaient ses nobles fils qu’il eut de Fâtima al-Zahrâ' ; tous le firent à l'exception de 'Umar ibn 'Abd al-'Azîz et de Yazîd ibn al-Walîd, qu'Allah leur fasse miséricorde, qui ne considéraient pas cela comme permis. » (Tiré de ses Lettres)

Allah, exalté soit-Il, permit à 'Umar ibn 'Abd al-'Azîz de mettre un terme à cela. Al-Mas'ûdî a dit dans sa biographie de 'Umar ibn 'Abd al-'Azîz : « Il mit un terme à l'habitude de maudire 'Alî sur le minbar et la remplaça par l'invocation :
"O Seigneur, pardonne-nous ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux." (Coran 59/10).
On a dit : il l’a plutôt remplacée par :
"Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez." (Coran 16/90)
On dit aussi qu'il la remplaça par les deux versets précédents ensemble et que les gens se mirent à les utiliser dans leur sermon dans ce but. » (Murûdj al-Dhahab)

Maudire 'Alî et les gens de sa famille est une injustice que les savants de la Sunna ne cessent de désapprouver. Ibn Taymiyya a dit : « Les livres des gens de la Sunna à quelque groupe qu’ils appartiennent sont remplis de mentions des vertus et des qualités d'Alî ainsi que du péché que commettent ceux, de quelque groupe que ce soit, qui sont injustes envers lui. Ils désapprouvent ainsi ceux qui l'insultent et détestent cela. Ils désapprouvèrent et détestèrent les insultes et malédictions échangées entre les deux belligérants comme ce qui se passa au combat. Les gens de la Sunna étaient certes parmi ceux qui détestaient le plus qu'il soit combattu et insulté.

D'ailleurs, ils s'accordent tous sur le fait qu'il avait un rang plus élevé, qu'il méritait davantage le poste d’imam et qu'il était plus aimé auprès d'Allah, de Son Messager et des croyants que Mu'âwiyya, que son père et que son frère. »

Ce que vous avez lu d'après Mâlik sur la question des hadiths rapporté par Dja'far al-Sâdiq a été rapporté par al-Mazî dans son livre intitulé Tahdhîb al-Kamâl ainsi que par al-Dhahabî dans son livre intitulé Sîr A'lâm al-Nubalâ' en ces termes : « Mus'ab ibn 'Abdullah a dit : "J'ai entendu al-Darâwardî dire : 'Mâlik ne rapporta pas un hadith de Dja'far jusqu'à l'aube de l’ère abbasside.'" »

Il semble, et Allah sait mieux, que cela ne soit pas en raison d'un quelconque reproche adressé à Dja'far ibn Muhammad, mais plutôt en raison de la forte inimitié des gens envers Ahl al-Bayt à l'époque des Omeyyades. C'est ce qu'indique la parole d'al-Dhahabî d'après Yahyâ ibn Mu'în : « Hafsa ibn Ghiyâth partit en direction d'Abadan qui est un endroit où eurent lieu des combats. Les habitants de Basra l'entourèrent alors et lui dirent : "Ne nous rapporte pas de hadith de trois personnes : Ach'ath ibn 'Abd Al-Mâlik, 'Amr ibn 'Ubayd et Dja'far ibn Muhammad."

Il dit alors : "Ach'ath, je vous le laisse. 'Amr, vous le connaissez certes mieux que moi. Quant à Dja'far, si vous étiez à Kufa, vous seriez frappés à coup de sandales." »

Quant aux hadiths rapportés par Ahl al-Bayt, ils faisaient l'objet de l'attention des savants du hadith. En effet, il est mentionné à propos de la biographie d'Abd al-Bâqî ibn Qâni' ibn Marzûq ibn Wâfiq al-Umawî al-Baghdâdî (Abû al-Husayn) qui était un savant du hadith et du Coran :

« Il entendit nombre de hadiths qui furent rapportés par al-Dâraqutnî et d'autres et parmi ses écrits figurent les suivants : Mu'djam al-Sahâba et Kitâb Al-Sunan 'An Ahl al-Bayt. » (Mu'djam al-Mu'alafîn)

Al-Hâkim a dit : « Les chaînes de transmission les plus authentiques des hadiths d'Ahl al-Bayt sont celles de Dja'far ibn Muhammad d'après son père d'après son grand-père d'après 'Alî, qu'Allah soit satisfait de lui. » (Ma'rifa 'Ulûm al-Hadîth)

Ahmad dans son Musnad et Mâlik dans son Mawata', qu'Allah leur fasse miséricorde, rapportèrent tous les deux des hadiths rapportés par Dja'far ibn Muhammad al-Sâdiq d'après son père.

Waliullah al-Dahlawî rédigea également un livre intitulé al-Hadîth Bi-l-Sanad al-Musalsil Fî Arba'în Ahl al-Bayt.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation