Est-il permis de manger des fruits avant de payer la Zakat dessus
Fatwa No: 33111

Question

Je possède des palmiers. Est-ce que je peux manger de leurs fruits avant de payer la Zakat dessus ? Certaines variétés de dattes n’apportent aucun bénéfice une fois sèches, comment payer la Zakat sur ce genre de dattes ? Nous vendons les dattes en deux étapes : lorsqu'elles sont fraîches et lorsqu'elles sont sèches. Cela est-il permis ? Est-il permis de payer la Zakat en argent liquide au lieu de la payer en dattes ? J’espère que vous pourrez nous conseiller en détail.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Il n’est pas interdit de manger, de vendre et de donner des dattes avant de payer la Zakat dessus, mais cela ne doit être fait qu'une fois la quantité totale de la récolte déterminée et le montant de la Zakat fixé. Si l’on connaît la quantité de dattes dont on dispose (et par conséquent le montant de la Zakat dessus), il est permis d'en manger. L’imam Mâlik, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son ouvrage Al-Mowatta’ concernant les palmiers et les vignes : « On procède à l'estimation lorsque les fruits sont mûrs et il est permis de les vendre, car les fruits des palmiers et des vignes se mangent frais et sec. La quantité de fruits est donc estimée pour chaque variété afin d’être distribuée sans causer de peine aux gens […] » Il dit ensuite : « Si la récolte est touchée par une pandémie après avoir procédé à l’estimation et avant le partage, on la prend en considération.»

L’évaluation doit englober l'ensemble de la plantation, le bon et le mauvais, ce qui se mange frais et ce qui est accumulé après avoir été asséché ou vendu. Ensuite on paye la Zakat sur la moyenne de tout cela et l’on ne prend pas ce qui est bon ni ce qui est mauvais.

La valeur de la Zakat est de 10% de la récolte si la plantation a été irriguée par la pluie, l’eau des fleuves ou des sources. Si elle a été irriguée par un système qui a nécessité un investissement financier, la Zakat à payer est alors de 5% de la récolte.

Quant au fait de s'acquitter de la Zakat en payant l'équivalent de la récolte en argent, si cela est nécessaire ou dans l’intérêt des pauvres, alors cela est permis ; c’est l’avis prédominant des savants in chaa Allah. Sinon, si cela n’est pas nécessaire et n’a aucun intérêt, cela est interdit.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation