Prononciation du « h » à la fin des expressions suivantes
Fatwa No: 344608

Question

Assalam alaykum, J’ai une question, j'aimerais savoir si on doit prononcer le h de la fin de ces formules de dhikr : « Allah u akbar », « hamdoulilah », « soubhanallah », « bismillah » ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les évocations dont vous faites mention dans votre question sont très importantes. En effet, la Basmalah est un verset du Noble Coran alors que les autres évocations mentionnées font parties des bonnes œuvres qui persistent (al Bâqiyyât al Sâlihât) et des paroles préférées d'Allah. Samura ibn Djundub a rapporté que le Prophète () a dit :
« Les paroles préférées d’Allah sont au nombre de quatre, commencez par celle que vous voulez : "Subhânallah (gloire à Allah), al-Hamdulillah (louange à Allah), Lâ ilâha illallah (nulle divinité ne mérite d’être adorée en dehors d’Allah), Allahu Akbar (Allah est Grand). » (Mouslim)

Il n'y a pas de son « h » à la fin des paroles : « Allahu Akbar. » Quant aux autres, elles se terminent toutes par le son « h » qui doit être prononcé lorsqu'on s'arrête dessus et qui ne peut être omis, car cela reviendrait à omettre une lettre du nom « Allah » et serait une forme de profanation d’un des Noms d'Allah. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms: ils seront rétribués pour ce qu'ils ont fait. » (Coran 7/180).

Profaner un des Noms d'Allah, exalté soit-Il, se fait de plusieurs manières dont le fait d'en retirer une lettre ou d'en ajouter une. Al-Qurtubî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son exégèse du Coran :

« La profanation (d'un des Noms d'Allah) se fait de trois manières.
La première est celle utilisée par les polythéistes et qui consiste à modifier l'un de Ses Noms comme ils le firent pour nommer leurs idoles en changeant "Allah" en "Al-Lât", "Al-'Azîz" en "Al-'Uzâ" et "Al-Mannân" en "Al-Manât". C'est ce que dirent ibn 'Abbâs et Qatâda, qu'Allah leur fasse miséricorde.
La deuxième est d'ajouter quelque chose à l'un de Ses Noms.
La troisième est d'enlever quelque chose de l'un de Ses Noms comme le font les ignorants qui inventent des invocations dans lesquelles ils nomment Allah par des noms qui ne sont pas les Siens et évoquent des actes qui ne sont pas les Siens ainsi que bien d'autres choses indignes de Lui, exalté soit-Il.

Le cheikh al-Islâm ibn Taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « La Législation islamique n'approuve que les évocations complètes et bénéfiques comme "Lâ ilâha illallah", "Allahu Akbar", "Subhânallah wa-l-Hamdulillah" et "Lâ hawla wa lâ quwwata illa billah" »

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation