Peut on faire des sadaqa pour des enfants morts en bas-âge ?
Fatwa No: 355423

Question

Salam alikoumPeut on faire des sadaqa pour des enfants morts en bas-âge ?Allah fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Faire l'aumône pour une personne morte est permis en général et c'est d'ailleurs une des meilleures choses que l'on puisse faire à un proche mort, car Aïcha, qu’Allah soit satisfait d'elle, raconta qu’un homme dit au Prophète () : - « O Messager d’Allah, ma mère est décédée sans laisser de testament, et je pense que si elle avait pu s’exprimer, elle aurait versé une aumône. Si je le fais en son nom, aura-t-elle une récompense ? - « Oui, verse une aumône au nom de ta mère. », répondit-il. (Boukhari, Mouslim) Les savants sont d'accord pour dire que toute aumône ou invocation faite en faveur d'une personne morte lui est bénéfique. Mouslim mentionna dans l’introduction de son Sahih d'après Ibn al-Mubârak, qu'Allah leur fasse miséricorde : « Il n'existe aucune divergence concernant l'aumône. »

De même, l'aumône faite en faveur d'un enfant décédé est comparable à invoquer et prier Allah de lui accorder le bien et d'élever son rang (au Paradis). Or, il est confirmé par la Sunna qu'il est permis d'invoquer et de prier pour un enfant décédé comme cela est mentionné dans l'explication du livre intitulé al-Risâla du juge Abd al-Wahhâb al-Baghdâdî : « Sa'îd ibn al-Musayb a rapporté : "J'ai accompli la prière funéraire derrière Abû Hurayra pour un enfant qui était décédé alors qu'il n'avait pas commis un seul péché. Je l'ai entendu dire : 'O Allah, préserve-le du châtiment de la tombe.'" » Dans une fatwa enregistrée du cheikh Ibn Bâz, qu'Allah lui fasse miséricorde, celui-ci mentionne : « Si quelqu'un décède avant la puberté et sans avoir eu la possibilité de commettre un péché, si une aumône est faite en sa faveur par sa famille, cela ne fait qu'augmenter ses mérites. » (Al-Djâmi' al-Kabîr)

Par conséquent, l'aumône faite en faveur d'un enfant mort en bas-âge est permise et il est à espérer que cet enfant verra son rang élevé grâce à cela, car il n'est pas responsable de ses actes. Il est aussi à espérer que la personne ayant fait cette aumône recevra une récompense semblable à celle obtenue par celui au nom de qui elle a fait cette aumône, et cela n'est point difficile pour Allah.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation