Explication du hadith qui stipule que celui dont la dernière parole est "La ilaha illa Allah" entrera au Paradis
Fatwa No: 355438

Question

Assalam ahleykum,
J'aimerais un éclaircissement au sujet du hadith qui stipule que celui dont la dernière parole est "La ilaha illa Allah" entrera au Paradis. Cela veut-il dire que celui qui meurt en disant cette parole sera préservé des supplices de la tombe et de l'Enfer et qu’il entre directement au Paradis après sa mort ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le Prophète () a dit :

« Celui dont les dernières paroles seront : "Lâ ilâha illallah (nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah)." entrera au Paradis. » [Abû Dâwûd (Albani : Sahîh)]

Le Prophète () a dit :
« Quiconque meurt avec la conviction que nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah entrera au Paradis. »

Ahl al-Sunna wa al-Djamâ'a ont dit de belles paroles concernant la conciliation entre ces hadiths et ceux informant du châtiment des gens qui commettent des péchés majeurs. Parmi les choses qu'ils dirent figure ce que l'imam al-Nawawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, mentionna dans son explication de Mouslim en disant : « Les termes "entrera au Paradis" du Prophète () signifient qu'il y entrera après avoir subi un châtiment. Cela nécessite interprétation en raison de nombreuses preuves que certains pécheurs seront châtiés. Il est donc nécessaire d'interpréter cela afin que les textes de la Législation islamique ne se contredisent pas. »

Il dit également : « La ligne de conduite de tous les gens d'Ahl al-Sunna wa al-Djamâ'a parmi les pieux prédécesseurs, les gens du hadith, les jurisconsultes et les théologiens scolastiques parmi les 'Ach'arites est que le sort des pécheurs dépend de la volonté d'Allah, exalté soit-Il, et que toute personne qui décède en ayant la foi et en prononçant les deux attestations de foi sincèrement du plus profond de son cœur entrera au Paradis. Si la personne s'était repentie ou était exempte de tout péché, elle entrera au Paradis par la miséricorde d'Allah qui la préservera du feu de l'Enfer de façon globale.
Par contre, si la personne manquait à ses devoirs envers Allah ou commettait des choses interdites, son sort dépendra alors de la volonté d'Allah et elle n'est pas assurée d'être préservée de l'Enfer et d'entrer au Paradis dès le premier instant. En revanche, elle entrera forcément au Paradis à la fin, mais sa situation avant cela dépendra de la volonté d'Allah qui pourra décider de la châtier pour ses péchés. »

Partant de ce qui précède, celui donc dont les dernières paroles dans ce monde seront « Lâ ilâha illallah » et qui n'aura commis aucun péché ou s'en sera repenti entrera au Paradis sans être châtié. Par contre, s'il faisait partie des pécheurs, son sort dépendra alors de la Volonté d'Allah et il est impossible de certifier qu'il sera préservé des supplices de la tombe ou de l'Enfer, car son sort dépendra d'Allah. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Quiconque dit : "Lâ ilâha illallah (nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors d'Allah)." verra ces paroles lui être profitables quelles que soient ses œuvres précédentes. »

Al-Haythamî a dit : « Ce hadith a été rapporté par al-Bazzâr et al-Tabarânî dans al-Awsat et al-Saghîr et ses rapporteurs sont des gens de confiance. » (Mudjama' al-Zawâ’id) Par ailleurs, ce hadith a été déclaré Sahîh par Albani.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation