Les propos de ce faqih (jurisconsulte) ne contredisent pas le hadith d’Umm Hânî’
Fatwa No: 356272

Question

Salam alaykoum,Un élève en sciences et hanafite a dit qu'il est autorisé de parler de religion avec une femme célibataire ou mariée sur un forum. Il m’a demandé des preuves et pas un avis juridique. Il m’a dit que quand on interdit une chose, il faut des preuves. Il m’a demandé : qu'est-ce que le docteur fakih dit de ce hadith d’Umm Hânî’, la fille d'Abû Tâlib qui a rapporté : « J’allai trouver le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) l’année de la conquête de La Mecque et je le trouvai en train de se laver alors que Fâtima le dissimulait avec son vêtement. Je le saluai et il demanda : ʺQui est-ce ?ʺ Je répondis : ʺC’est Umm Hânî' bint Abî Tâlib.ʺ [...] »Il dit que le hijab a été instauré en 627 lors du mariage du Prophète avec Zaynab bint Djahch et que la Mecque a été reprise en 630. Il m’a dit que le hadith est sahih. Pouvez-vous nous éclairer ? Qu'Allah vous récompense. Amin

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il est permis à des hommes de discuter avec des femmes non Mahrams en cas de besoin et lorsqu'ils sont à l'abri de la tentation, et cela, que ce soit par internet ou autre. Il s'agit là d'une chose connue de la jurisprudence appuyée par de nombreuses preuves et il n'y a aucun problème à cela. Par contre, ce qui est interdit, c'est qu'ils discutent ensemble sans qu'il n'y ait un besoin de le faire ou alors qu'ils craignent la tentation. C'est pourquoi certains savants de l'école hanéfite déclarent qu'il est interdit de parler à une jeune femme sans besoin, car cela expose à la tentation. Al-Khâdimî al-Hanafî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Parler sans besoin à une jeune femme non Mahram est interdit, car cela expose à la tentation. » (Barîqa Mahmûdiyya) On apprend ainsi d'après la condition mentionnée « sans besoin » que les paroles du jurisconsulte ne contredisent pas le hadith. En effet, Umm Hânî' s'adressa au Prophète () pour un besoin important qu'elle avait comme cela apparaît clairement. De plus, personne ne peut décider à la place du Prophète () concernant l’affaire qu’elle est venu lui exposer.
 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation