Un verset s'adressant aussi aux Gens du Livre ?
Fatwa No: 367918

Question

Salam Aleykoum,Le verset 6 de la sourate 94 est-il profitable seulement aux musulmans, ou profite-t-il aussi aux gens du Livre ? "A côté de la difficulté est certes une facilite".

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous n'avons pas trouvé d'avis des exégètes du Coran à propos de ce verset stipulant que la facilité qui vient après la difficulté est une chose spécifique aux croyants (aux musulmans). Si votre question est de savoir si un mécréant peut voir la facilité chez lui succéder à la difficulté de la part d'Allah, le Coran et la Sunna - ainsi que la réalité - indiquent que oui. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Puis Nous avons changé leur mauvaise condition en y substituant le bien, au point qu'ayant grandi en nombre et en richesses, ils dirent : "La détresse et l'aisance ont touché nos ancêtres aussi." Eh bien, Nous les avons saisis soudain, sans qu'ils s'en rendent compte. » (Coran 7/95)

Al-Sa'dî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « "Puis", c'est-à-dire que cela ne leur a servi à rien et qu'ils ont continué à s'enorgueillir et à s'égarer. "Nous avons changé leur mauvaise situation en y substituant le bien", c'est-à-dire qu'Il leur donna leur subsistance, leur donna la santé et mit fin à leur épreuve. "au point qu'ayant grandi en nombre et en richesses", c'est-à-dire qu'ils devinrent nombreux et riches et qu'Allah les combla de Ses bienfaits puis qu'ils oublièrent les afflictions passées. "ils dirent : 'La détresse et l'aisance ont touché nos ancêtres aussi.'", c'est-à-dire que ce phénomène existe depuis la nuit des temps : tantôt les gens sont dans la détresse et tantôt dans l'aisance ; tantôt ils sont dans la joie et tantôt dans la tristesse selon les vicissitudes du temps et des jours qui se succèdent : ils pensèrent ainsi que cela n’avait pas pour but l’exhortation et le rappel, ni de les amener progressivement au blâme et à la punition, jusqu'à ce que, après qu’ils se furent réjouis de ce qu'ils avaient reçu, et que ce monde soit devenu leur plus grand bonheur, Nous leur infligeâmes Notre châtiment. "soudain, sans qu'ils s'en rendent compte.", c'est-à-dire sans qu'ils ne s’attendent à leur perte ».

Un hadith dont la chaîne de transmission, qui remonte au Prophète () n’est pas exempte de faiblesse mentionne que le Prophète () a dit :

« L'hypocrite qui tombe malade puis se rétablit est tel le chameau attaché puis relâché par ses propriétaires sans qu'il ne sache pourquoi ils l'ont attaché et pourquoi ils l'ont relâché. » (Abû Dâwûd)

Il existe une version de hadith authentique mais sa chaîne de transmission s'arrête au Compagnon Salmân, qu'Allah soit satisfait de lui, qui ne l’a pas attribué au Prophète ().

En effet de nombreux mécréants se retrouvent dans une difficulté extrême puis voient Allah, exalté soit-Il, mettre fin à leurs peines et les combler de bienfaits.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation