Aquiescer à une parole de mécréance par ironie
Fatwa No: 388693

Question

Assalamou alaykoum,
Sachant que le fait de dire que le monde s’est créé tout seul est de la mécréance qu’en est-il du musulman qui répond à la personne qui dit cela par "oui c’est ça" ou "bien sûr" en utilisant l'ironie , devient-il lui aussi mécréant ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Dans la rhétorique arabe l’usage de la méthode de l’allusion, qui consiste à utiliser une expression implicite susceptible d’être interprétée, est largement utilise par les linguistes. Selon la plupart des exégètes Ibrâhîm a usé de cette méthode dans le verset suivant : « (Alors) ils dirent : "Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, Abraham ? " Il dit : "C'est la plus grande d'entre elles que voici, qui l'a fait. Demandez-leur donc, si elles peuvent parler. » Al Zamakhchary a dit : « Ceci fait partie de l’usage des expressions allusives car le but d’Ibrâhîm (Alaihi Salam) n’est pas de dire que l’auteur de cet acte est la grande statue mais plutôt de prouver à son peuple d’une façon rationnelle combien il était enfantin de croire au pouvoir d’une statue inerte incapable de nuire ou de faire du bien. » . Un autre exemple consiste à dire à son ami analphabète qui voyant sa très belle écriture lui pose la question: "C'est ton écriture ? « c’est plutôt la tienne !"lui répond-il. L'intention de l'auteur de cette réponse est de prouver qu'il est l’auteur de cette écriture tout en se moquant de son ami qui sait qu’il est incapable d’écrire correctement ne serait-ce qu’une seule phrase.
Ibn al-Djawzî a dit dans son Tafsîr Zâd al-Masîr: « L’usage des expressions allusives est très répandu dans le langue arabe et l’auteur de ses expressions aboutit à son objectif d’une manière douce et beaucoup plus belle que celle obtenu par l’usage des expressions claires et explicites. »

Le but de cette introduction est de montrer que si le contexte prouve le contraire du sens apparent de la réponse donnée, alors dire la negation de ce qu'il vise réellement ne pose aucun problème du fait qu'il repose sur un style largement utilisé dans la rhétorique. Donc si le contexte et les circonstances prouvent que la réponse par la négation est évidente et est la seule réponse logique et que vous répondez ironiquement par l'affirmative pour vous moquez de celui qui vous a posée la question et lui prouver que sa question ne peut pas être posée par une personne sensée sauf si elle manque de sérieux et de rationalisme, sachez que si tel est le cas votre réponse n'entraine pas l'apostasie.

En l'absence des conditions susmentionnées la réponse par l'affirmative à cette question fait sortir de l'Islam, qu'Allah nous en préserve tous. C'est d'ailleurs le même cas que celui de la personne qui répond par l'affirmative à celui qui lui dit : Es-tu un athée et qui, selon la grande majorité des oulémas, sort de l'Islam même si au fond de son coeur elle croit en Allah et en Son Messager et elle et n'a donné cette réponse que pour plaisanter et se moquer de son interlocuteur. Ibn Najîh a dit : " Selon tous les oulémas, celui qui prononce délibérément et sans contrainte une parole de mécréance sort de l'Islam même s'il le fait en plaisantant et sans l'intention de sortir de l'Islam"
Al-Moulla Khusru a mentionné dans son livre Durar al-Hukkâm : "Selon la plupart des oulémas celui qui prononce exprès une parole de mécréance en connaissant sa signification, mais ne sait pas que cela cause son apostasie ; il n’est absolument pas excusé pour son ignorance et devient réellement apostat."
Cheikh Zâdah a dit son livre Majma' al Anhur : "Il deveint apostat s'il répond par l'affirmative à celui qui lui dit : ô toi le mécréant ou ô le Mage ou toi ô le juif ou ô toi le chrétien."
Al-San'âni a dit dans son livre Tahrîr al-I'tiqâd :" Les fouqaha ont précisé dans le chapitre de l'apostasie que celui qui prononce une parole de mécréance est jugé mécréant même s'il ne visait pas le sens de cette parole."

De toute façon la porte du repentir est largement ouverte et Allah accepte le repentir de celui prononce une parole de mécréance, s'il prononce les deux attestations de foi, arrête de dire de telles paroles, regrette de les avoir prononcées et est déterminé de ne plus y revenir.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation