Les obligations d’un employé qui s’absente de son lieu de travail pour des affaires personnelles
Fatwa No: 403015

Question

Quel est le statut d’un employé qui touche un salaire de l’état et s’absente pour des intérêts personnels. Il n’est présent sur son lieu de travail que si un responsable ou un comité de contrôle doit venir.
Sachant que mes collègues m’inscrivent présent sur le cahier de présence et que je ne travaille que deux ou trois jours par mois et que je suis dans une région très lointaine.

Réponse

Louange à Allah et que la paixet la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il ne vous est pas permis de prendre ce salaire tant que vous ne vous acquittez pas du travail dont vous avez été chargé. Et ce, même si vous n’avez pas un travail précis à faire. Vous devez être présent sur votre lieu de travail aux horaires en vigueur et vous n’avez pas le droit de délaisser votre poste sauf si un responsable qui en a le droit vous donne l’autorisation.

Le fait que vos collègues assument votre charge de travail en votre absence ne vous permet pas de vous absenter et ne vous fait pas mériter le salaire qui vous est donné en échange de ce travail. Quant au fait qu’ils vous inscrivent sur le registre des présences alors que vous êtes absent, cela constitue un mensonge, une fausse attestation et une entraide dans le péché et la turpitude. Qu’ils craignent Allah et cessent de le faire conformément au verset : « [...] et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et Allah est dur en châtiment. » (Coran 5/2).

En conséquence, il ne vous est pas permis de prendre ce salaire car tout simplement vous ne le méritez pas. Rendez-en la partie qui correspond aux jours durant lesquels vous vous êtes absenté aux services responsables ou demandez-leur qu’ils ne vous tiennent pas rigueur de vos absences passées. Cessez de vous absenter à l’avenir. Si vous n’arrivez pas à obtenir des responsables qu’ils ne vous tiennent pas rigueur de vos absences passées alors rendez leur l’argent. Même de façon indirecte. Et si vous ne pouvez pas le faire alors dépensez cet argent dans des projets d’intérêts généraux comme les écoles ou les routes et autres faits similaires. Ou donnez-le à des pauvres et des nécessiteux.

 Nous demandons à Allah qu’Il vous pardonne et vous inspire d’emprunter le droit chemin dans toutes vos affaires.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation