Oublier ce qu'on a mémorisé du Coran pour cause de négligence
Fatwa No: 412879

Question

Celui qui a mémorisé le Coran puis l'oublie sans s'être préoccupé de consolider ce qu'il a appris ou de le réviser commet-il un péché ? Qu'Allah vous récompense par un bien et fasse que vous soyez utiles aux gens.

Réponse

  Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La mémorisation du coran est une obligation de suffisance communaitaire, si une partie de la communauté s'en charge alors elle n'incombe pas aux autres membres, mais si tout le monde délaisse cette obligation alors tout les membres de la communauté en sont responsables. C'est ce que plus d'un savant affirme clairement.

Oublier tout ou partie de ce qu'on en amémorisé en raison d'une attitude négligente à son égard et de ne pas s'y être attaché, cela constitue un péché ignoble. C'est même, selon certains savants, un péché majeur.

Le châtiment est plus dur pour celui qui oublie le Coran après l'avoir mémorisé parce qu'il a fait preuve de negligence face au bienfait d'Allah pour lequel il n'a pas été reconnaissant. Al-Hâfidh Ibn Hajar a dit dans Fath al-Bârî: ' Al-Qortobî a dit: ' Celui qui a mémorisé le Coran, entièrement ou partiellement, s'élève à un rang supérieur par rapport à qui ne l'a pas mémorisé. Et s'il fait preuve de négligence par rapport à ce rang au point ou il retourne à celui qui était le sien auparavant, il est normal qu'il soit puni pour ce fait. Délaisser le lien qui nous liait au Coran nous ramène à l'ignorance. Or, y retourner après avoir acquis le savoir est une affaire très grave.' Fin de citation.

Al-Harawî a dit dans Mirqât al-Mafâtih Sharh Mishkât al-Masâbîh au cours de l'explication du hadith mentionnant l'oubli du Coran : ' Al-Tîbî a dit au sujet des termes ' Ensuite l'oublie' : cette partie du hadith est issu du verset dans lequel il est dit : " De meme que Nos Signes (ou Nos versets) t'étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd'hui tu es oublié." (Coran 20/126). Il s'agit du Coran selon un des avis des exégètes bien que la plupart sont d'avis qu'il s'agit du polythéiste. L'oubli dont il est question correspond au délaissement de la foi. Par ailleurs, les termes du hadith font référence au fait que le Coran a été donné à celui qui l'a mémorisé, et n'emploie pas l'expression disant que c'est lui qui l'a appris par cœur. Cela afin de faire ressentir qu'il s'agit d'un bienfait énorme qu'Allah lui a donné pour qu'il en soit reconnaissant. Et puisqu'il l'a oublié, c'est comme s'il avait été ingrat devant ce bienfait. En considérant ce sens, celui qui oublie le Coran a commis un crime bien plus grave qu'un simple péché, même s'il n'est pas considéré comme un péché majeur. Ibn Hajar n'est pas d'accord sur ce point, il dit : ' Les propos du savant qui explique ce hadith en disant qu'il ne s'agit pas d'un péché majeur sont étonnant. Surtout que les imams de notre école mentionnent très clairement qu'oublier ne serait-ce qu'une partie de ce qui a été mémorisé du Coran, meme une lettre, sans excuse valable, comme une maladie ou une perte de raison constitue un péché majeur.' Fin de citation.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui