Ses parents l’ont négligée et laissée chez ses grands-parents et lui demandent à sa puberté de les rejoindre
Fatwa No: 417451

Question

Je réside en Arabie Saoudite. Ma mère s’est mariée avec mon père quand elle faisait ses études en Egypte. Elle est tombée enceinte et a accouché de moi en Arabie Saoudite. Mais sous prétexte qu’ils devaient repartir en Egypte pour finir leurs études, ils m’ont laissée chez mes grands-parents maternels et mes oncles maternels. J’avais alors trois mois. Ils ont modifié ma filiation sur mes papiers administratifs et je suis devenue la fille de mon grand-père et de ma grand-mère sur mes papiers. Après leurs études, mes parents sont partis vivre dans un autre pays. Ils ont eu trois enfants mais moi j’ai été éduquée chez mes grands-parents. Depuis petite, je savais qu’ils n’étaient pas mes géniteurs mais mes grands-parents. Mon grand-père est mort quand j’avais huit ans et ma grand-mère quand j’en avais vingt-et-un. Ma mère n’est venue me voir que trois ou quatre fois sous prétexte que sa situation était difficile et qu’elle l’est devenue encore plus à la mort de mon grand-père puisque c’est lui qui subvenait à leurs besoins. Mais mes parents ne m’ont jamais pris en charge et je n’ai jamais eu besoin de leur demander quoi que ce soit et la louange revient à Allah. J’avais pourtant bien besoin de l’avoir à mes côtés dans mes moments difficiles et ce n’était pas trop d’espérer. Je souhaitais réellement que ma mère m’ait éduquée avec le reste de mes frères. J’en ai pleuré durant des nuits. J’avais vraiment besoin de ma mère et mon père. Et bien que je ne lui aie pas parlé depuis mes douze ans et que je ne l’aie pas vue depuis mes dix-neuf ans, ma mère m’appelle de temps à autre depuis l’évolution de l’internet. Mais je ne l’ai pas vue depuis plus de huit ans. Aujourd’hui, je vis dans la maison de mon grand-père, qu’Allah lui fasse miséricorde, avec mes oncles maternels et leurs familles. Mon oncle a deux fils et une fille. Le plus grand de ses garçons a quinze ans et l’autre n’a que huit ans. Ils sont comme mes frères car mon oncle m’a éduquée comme si j’étais une de ses filles voir plus, de même que son épouse. J’ai été éduquée avec eux. Ses enfants me considèrent donc comme leur grande sœur. J’ai fini mes études secondaires et je travaille et la louange est à Allah. Aujourd’hui, ma mère veut que je poursuive des études universitaires dans une ville à la condition sine qua non que je ne réside plus en Arabie Saoudite et que j’en sorte de façon définitive, que je laisse ma famille ici pour aller vivre avec eux dans une région qui n’est pas sûre, au milieu d’une forêt. Je suis habituée à vivre en sécurité en Arabie Saoudite, et quand j’ai refusé elle m’a répondu ainsi : « Tu ne peux pas rester plus longtemps que cela chez ton oncle car ses enfants vont grandir et ils ne sont pas des personnes avec lesquelles il t’est interdit de te marier. » La seule raison pour laquelle j’ai refusé et qu’ils habitent dans un endroit qui n’est pas sûr et je n’y suis pas habituée, ni aux nombreux problèmes, ni à une vie matérielle difficile. Contrairement à la vie que je mène ici, je peux obtenir tout ce dont j’ai besoin avec mon salaire. Ma question est : Quel est le statut de ce qu’ont fait mes parents ? Quel est le statut concernant la modification de ma filiation ? Quel est votre avis sur la décision de ma mère ? Le fait que je refuse d’accepter la requête de ma mère est-il considéré comme une désobéissance aux parents ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si la situation est telle que vous l’avez décrite, à savoir que vos parents vous ont négligée, ne se sont pas enquis de vos nouvelles et vous ont délaissée durant une longue période sans excuse, alors dans ce cas ils ont fait preuve de négligence par rapport à vos droits. Ils n’ont pas assumé les responsabilités qui étaient les leurs vous concernant. Mais cela n’annule pas leurs droits à ce que vous soyez bienfaisante envers eux et que vous soyez à leur service selon la bienséance pour gagner leur contentement.

Pour ce qui est de la modification de la filiation et  du fait que vous avez été inscrite sur vos documents administratifs comme fille de vos grands-parents au lieu de vos géniteurs, les méfaits que cela comprend n’échappent à personne. Ceci peut conduire à attribuer à tort des droits légaux à qui ils ne reviennent pas comme dans le cadre de l’héritage et des interdits liés au mariage. Ce qu’il faut faire c’est rectifier la situation administrative sur vos documents officiels si cela est possible. Et prendre les mesures de précaution suffisantes de façon à ce que les méfaits redoutés ne surviennent pas.

Quant à leur requête qui consiste à ce que vous vous rendiez auprès d’eux pour vivre dans le pays où ils résident, c’est ce qu’il conviendrait de faire en principe. Et vous devriez leur obéir sur ce point. Votre mère a également raison de vous faire remarquer que vos neveux ne font pas parti de vos Mahram (les hommes qui vous sont interdits au mariage). Le fait que vous ayez été éduquée avec eux et qu’ils vous considèrent comme leur sœur ne change en rien ce statut et ne vous autorise pas à faire preuve de négligence concernant les relations que vous avez avec eux s’ils sont pubères.

Ceci dit, si vous rendre dans le pays dans lequel résident vos parents représente un véritable préjudice en raison du manque de sécurité, alors dans ce cas, il ne vous est pas obligatoire de leur obéir et de vous y rendre. Il vous est permis de rester habiter dans la maison de votre grand-père en veillant à respecter les limites religieuses et en prenant les précautions nécessaires avec vos cousins et les autres hommes qui vous sont étrangers. Tout cela en étant constamment bonne et bienfaisante avec vos parents selon vos possibilités.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui