Se plaindre de son sort devant les gens n’est pas un moyen de repousser le mauvais œil et la jalousie
Fatwa No: 420499

Question

Quel est le jugement concernant le fait d’exposer ses problèmes aux gens, non pas dans le but de se plaindre mais plutôt pour repousser le mauvais œil et la jalousie ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

On doit chercher à repousser le mauvais œil et la jalousie par des moyens légiférés. Ibn al-Qayyim en a mentionné dix que nous reproduisons en substance :

Le premier moyen consiste à chercher protection auprès d’Allah, se réfugier auprès de Lui et demander Sa protection contre le mal de l’envieux. 

Le deuxième moyen : la piété envers Allah dont il faut appliquer les ordres et éviter les interdits. Celui qui fait preuve de piété, Allah le protégera et ne remettra pas son sort entre les mains d’autrui. Allah dit : « Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. » (Coran 3/120). Et le Prophète () a dit à Ibn Abbas : «[…]. Observe les prescriptions d'Allah, Il te protégera. Observe les prescriptions d'Allah, tu Le trouveras toujours avec toi […]. »


Le troisième moyen : faire preuve de patience face à notre ennemi. Il ne faut pas chercher à le combattre ni s’en plaindre, ni même penser à son mal. On ne peut obtenir le secours divin contre un ennemi qui nous jalouse par un meilleur moyen que la patience et la confiance en Allah.

Le quatrième moyen : s’en remettre totalement à Allah. La confiance en notre Seigneur nous préservera de ce mal. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit.

Le cinquième moyen : Vider son cœur de toute pensée le concernant et ne pas s’en préoccuper. Essayer de le chasser de son esprit à chaque fois qu’il nous vient en tête. Ne pas lui prêter attention, ne pas avoir peur de lui et ne pas faire de place dans son cœur en pensant à lui. C’est là un des remèdes les plus efficaces et un des moyens contribuant à repousser son mal.

Le sixième moyen : cheminer vers notre Seigneur. Lui vouer exclusivement nos actes de culte. Faire en sorte que, progressivement, nos pensées et nos espoirs n’aient d’autre objectif que d’obtenir Son amour, Son agrément et se repentir à Lui. Jusqu’à ce que ces pensées prennent le dessus sur toutes les autres, les terrassent, et les chassent complétement de notre esprit.

Le septième moyen : se repentir sincèrement des péchés que nous avons commis et qui ont permis à nos ennemis d’avoir le dessus sur nous. Allah dit : « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis.» (Coran : 42/30).

Le huitième moyen : être bienfaisant et faire des dons autant que faire se peut. Ces bonnes œuvres ont des répercussions étonnantes pour ce qui est de repousser les épreuves, le mauvais œil et le mal des jaloux. L’expérience des nations précédentes et actuelles est suffisante pour le prouver. Le mauvais œil, la jalousie et le mal ne prennent quasiment jamais le dessus sur un homme bienfaisant enclin aux aumônes.

Faire preuve de gratitude pour les bienfaits permet de les préserver de tout ce qui peut en causer la perte. Or, la jalousie des hommes et le mauvais œil font partie des plus grands moyens causant la perte des bienfaits. Le mal de ce genre de personne ne s’arrête pas ni ne faiblit. Son cœur n’est jamais satisfait tant que celui qu’il envie se réjouit toujours de ses bienfaits. Ce n’est qu’alors qu’il est satisfait et que la flamme de son cœur s’éteint, qu’Allah ne l’éteigne pas. Un fidèle ne peut préserver ses bienfaits par un meilleur moyen qu’en étant reconnaissant. De même, il ne peut les exposer à leur perte de meilleure manière qu’en employant ces bienfaits à désobéir à Allah. Cela revient à nier les bienfaits et c’est une des voies qui mènent à nier celui qui nous les a octroyés.

Le neuvième moyen : Eteindre le feu du jaloux, de l’injuste et du malfaisant en étant justement bienfaisant avec lui. Plus il est malfaisant, injuste et jaloux, plus on est bienfaisant envers lui, de meilleur conseil et plus compatissant.


Enfin, le dernier moyen, englobe tous les précédents comme le dit Ibn Al-Qayyim : c’est le Tawhid (ou le monothéisme pur).

C’est, en substance, les moyens qu’Ibn Al-Qayyim a mentionné dans son livre Badâ’i’ al-Fawâ’id concernant les moyens de repousser la jalousie des gens. Ces propos sont d’ailleurs plus longs mais il n’y a pas lieu de les citer intégralement ici.

En méditant ce que nous avons reproduit de ses propos, vous constaterez qu’un des moyens de repousser la jalousie des gens est de ne pas se plaindre de leur mal, vider son cœur de toute pensée les concernant. Et ceci s’oppose au fait d’exposer ses problèmes devant les gens par crainte de leur jalousie. Ainsi donc, se plaindre devant les gens n’est pas un moyen de repousser la jalousie et le mauvais œil. Ni d’exprimer son malaise devant eux. Le musulman doit louer Allah en toutes situations, et ne pas se plaindre d’Allah auprès de Ses créatures. C’est à Allah qu’il doit se plaindre de ses soucis et problèmes, comme l’a fait Ya’coub () : « Je ne me plains qu'à Allah de ma déchirure et de mon chagrin.» (Coran 12/86).

Le fidèle ne doit pas se plaindre de son sort ni de ses problèmes aux gens sauf si cela présente un intérêt comme le fait de solliciter un conseil, de l’aide ou autre. Quant à repousser le mauvais œil par ce biais, nous ne considérons pas que cela soit un moyen légiféré pour ce faire.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui