Regarder les mails des autres est une sorte d’espionnage
Fatwa No: 423097

Question

Je souhaite savoir ce que je dois faire et me disculper de toute responsabilité auprès d’Allah. J’avais une amie et nous étions très proche l’une de l’autre. Notre amitié se basait sur des vidéos pas très morales et des baisers. Une fois, je lui ai ouvert une adresse mail sur Facebook mais ce n’était pas son adresse mail principale. C’était juste une autre adresse. Les jours ont passé et il m’est arrivé d’ouvrir cette boite mail en raison de ma colère et de la jalousie que j’éprouvais mais sans intention particulière. Je l’en ai informé, et je lui ai aussi dit que j’avais lu les messages qui s’y trouvaient et notamment certaines choses que nous faisions. Je me suis donc excusé et tenté de me réconcilier avec elle. Nous avons arrêté de tenir des propos amoureux et je lui ai dit que les actes interdits que nous commettions étaient la raison pour laquelle notre relation prenait fin. Je lui ai demandé que l’on se rapproche d’Allah et j’ai regretté ce qui était arrivé entre nous. Je me suis repenti. Il y a alors eu un vide entre nous et j’ai senti que mon intrusion dans sa boite mail et ce qu’il y avait a été une cause de son retour vers le mauvais chemin. Je n’ai rien pu faire d’autre que de lui rappeler Allah ainsi qu’à moi-même et que je ne méritais pas son amitié.Après un mois et demi, notre amitié est devenue superficielle. Je ne lui parlais donc plus et me suis éloigné d’elle. J’ai fermé cette boite mail que je lui avais ouvert après y avoir effacé ces messages sans rien lui dire. Un an après, elle a voulu renouer cette amitié. J’ai accepté. J’avais des sentiments pour elle mais je ne voulais pas que de mauvaises choses surviennent à nouveau. Après un certain temps, je ne sais pas ce qui m’est arrivé et je suis parti.Je souhaite connaitre le statut religieux de mon acte, celui d’avoir consulté ses mails sans son autorisation puis d’avoir fermé cette adresse afin que ni moi ni elle ne connaissions de problèmes ?Comment puis-je expier mes péchés sachant que je me suis déjà repenti et j’espère qu’Allah acceptera mon repentir et me pardonnera.Qu’Allah vous bénisse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Il n’y a aucun doute sur la gravité de ce type de relation entre les jeunes filles qui peut mener à un stade d’amour fou et à commettre des actes interdits.
C’est une des ruses du diable pour semer des troubles et des actes réprimandables. Allah a dit : « O enfants d'Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère. » (Coran 7/27).
Vous avez bien fait d’avoir regretté vos gestes et de vous être repenti. Et aussi, d’avoir interrompu cette relation et y mettre des limites.  Qu’Allah vous récompense par un bien. Nous L’implorons pour qu’Il vous protège et vous épargne tout mal et toute épreuve.
Au vu de ce que vous avez mentionné, il ne nous ait pas apparu clairement ce qui pourrait formellement attester que vous avez été la cause du retour de cette fille à commettre des péchés. Le principe de base veut que vous n’êtes coupable de rien tant que le contraire n’est pas prouvé.
En ce qui concerne le mail. Il n’est pas permis de l’avoir consulté sans l’autorisation de son propriétaire. Les mails personnels contiennent les secrets des gens. Les consulter sans autorisation est une sorte d’espionnage. Le fait que ce soit vous qui avez ouvert cette adresse mail ne justifie pas que vous puissiez le consulter sans son autorisation.
Il en est de même pour les messages que vous avez totalement effacés sans son autorisation. Cela n’est pas permis, même s’ils contiennent certaines choses réprimandables. Il fallait d’abord lui conseiller de les effacer. Si elle avait répondu favorablement à votre requête alors la louange revient à Allah. Sinon, vous auriez eu le droit de les effacer même sans son autorisation. Proscrire le mal de sa main est une obligation pour qui en a la possibilité s’il n’en résulte pas un méfait plus important.
Il vous faut donc vous repentir de vos actes que vous avez fait sans son autorisation. Les conditions du repentir sont expliquées dans la fatwa : 42272.
Pour que votre repentir soit le plus complet, vous devez lui demandez qu’elle vous pardonne. Si vous craignez que le lui demander ne provoque un mal plus grand, il vous suffit d’invoquer Allah en sa faveur.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui