Cyber café
Fatwa No: 47882

Question

Est-ce que le cyber café est licite ? Merci.

Réponse

 Louange à ALLAH et Paix et Salut sur Son Prophète.
Cher frère:
Nul  doute qu’il y a des thèmes bénéfiques évidents dans l’Internet, comme il y a aussi de nombreux thèmes pervers.
L’individu peut maîtriser l’Internet si son utilisation est restreinte à sa personne ou à sa famille.
Quant à ouvrir un cyber café où viendrait le bon et le mauvais, l’honnête et le malhonnête, celui qui recherche la vertu et celui qui recherche la débauche, nul  doute qu’il est très difficile et presque impossible de le maîtriser ou le contrôler !
Celui qui observe l’état de ces cybers café constate que leur utilisation a vulgarisé la transgression et que ses principaux abonnés sont les gens dépravés.
C’est pour cela qu’il faut - à l’origine - interdire son intronisation, limiter sa prolifération et empêcher les gens de l'implanter sans accorder aucun égard à son bienfait ! Car le verdict considéré est pour le fait prédominant global et que repousser les dépravations est préféré à l’acquisition des bienfaits.
Cependant s’il y a une possibilité d’ouvrir un cyber café et que son propriétaire peut maîtriser ses clients, les empêcher de consulter les sites dépravés ou les pages libertines ou les « chats » vulgaires, alors aucun sage ne douterait de son autorisation !
Le questionneur sait bien que les portes de la subsistance sont grandes ! Il sait aussi que rien ne vaut la « Salama » et que celui qui admet le méfait et ne l’interdit pas est son associé dans le péché.
Le Compagnon Abou Said Al Khoudari a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam a dit : « Celui, d’entre vous, qui voit le blâmable qu’il le modifie par sa main. S’il ne peut pas alors qu’il le modifie avec sa langue. S’il ne peut pas alors qu’il le modifie avec son cœur et c’est là la plus faible foi. » (Muslim)
Le Prophète a aussi dit : « Quand les gens voient le blâmable et ne l’interdisent pas, alors ALLAH est sur le point d’étendre Son châtiment à eux tous. » (Ahmed)
Le Compagnon Houdheifa a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam a dit : « Par ALLAH Qui garde mon âme ! Ordonnez le bien et interdisez le blâmable ou ALLAH est sur le point de vous envoyer Son châtiment puis vous l’invoqueriez et Il ne vous répondra pas. » (Tirmidhi)  

                          ALLAH Le Très Haut Sait mieux

Fatwas en relation