Enfant désobéissant aux parents
Fatwa No: 47995

Question

Mon petit frère n’obéit pas à mes parents. Il ne fait pas ce qu’ils lui demandent de faire. Au contraire il enfreint toujours leurs ordres. Il fréquente des gens mauvais et vicieux. Ses parents ne peuvent le frapper car il est encore petit. Il n’a que 16 ans. Qu’est ce que vous nous conseillez?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.
Cher frère, chère sœur:

Il est obligatoire d’obéir à ses (père et mère) et d’être bienveillant à leur égard. Cela à été clairement signifié par le Coran, la Sunna et le consensus des musulmans.
Allah dit dans le Coran: “
Et ton Seigneur a décrété: N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les (père et mère)…
” [Al Isra: 23]
Un homme se rendit chez le Prophète, , et lui demanda : "Qui mérite le plus ma (bonne) compagnie ?" - Ta mère, lui dit le Prophète. - Puis qui ? demanda-t-il. - Ta mère, lui dit le Prophète. - Puis qui ? demanda-t-il à nouveau. - Ta mère, lui dit le Prophète. - Puis qui ? demanda-t-il à nouveau. - Ton père, lui répondit le Prophète".
(Boukhari et Muslim)
Le Prophète, , a aussi dit à propos du droit de la mère:
“Attaches-toi à ses pieds car le Paradis est sous ses pieds.”
(Muslim)
La bonté est une expression commune signifiant le bon comportement, l’affection, l’amabilité, la délicatesse ainsi que l’embrassade, par respect,  de la tête et des deux mains!
Au sujet de l’embrassade des pieds de la mère:  S’il a lieu par l’un des enfants, c’est licite, mieux c’est un bon acte; car son mérite est plus grand.
Quant à l’ingratitude et la désobéissance (
Okouke) des (père et mère): C’est un péché capital ! 
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa sallam, a considéré l’ingratitude envers les (père et mère) et leur désobéissance parmi les péchés capitaux.
Il a, Salla Allahou Alaihi wa sallam, dit:

«  ? Voulez-vous que je vous dise quels sont les plus grands péchés »

«. Oui, ô Messager d’Allah, dirent-ils »

« Le polythéisme (donner à Allah un associé) dit-Il, et l’ingratitude envers les parents (le père et la mère)». [...] ". Boukhari et Muslim 

  
Nul doute que ce garçon a fait une faute grave à l’encontre de ses (père et mère). Car il doit leur obéir, être bon avec eux, doit être bienveillant avec eux, doit leur tenir compagnie de façon convenable pendant toute leur vie

 Il ne leur désobéit que dans une seule conjoncture: s’ils lui demandent de désobéir à Allah

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa sallam, a dit: « L’obéissance n’est due que dans le convenable. »  Boukhari et Muslim
Il est possible que l’une des plus importantes méthodes pour remédier à ce mal  soit d’éloigner ce garçon des mauvaises fréquentations et de lui rechercher des relations pieuses qui l’aideront à faire le bien et à être obéissant. L’individu suit la doctrine de son ami et le suit aussi dans ses habitudes
C’est pour cela que le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa sallam, a dit
 
L’individu suit la doctrine de son ami intime. Que chacun de vous choisisse bien celui avec qui il veut lier une amitié !”
(Abou Dawoud et Tirmidhi
Il faut conseiller cet enfant avec douceur, gentillesse et aussi avec sagesse. Il faut aussi pousser ses parents à lui témoigner de l’amour. Il faut conseiller à cet enfant d’être très affectueux avec eux. Mais il faut aussi tenir compte de son jeune âge
Nous pensons qu’il n’y a aucune nécessité à le frapper dans cette période critique de son âge
Le mieux est de lui faire désirer: l’étude des sciences théologiques, l’observation des prières pendant leurs horaires prescrits et l’attachement sincère aux mosquées
Il n’y a pas de mal à exposer la question à un des nobles savants théologiques pour qu’il rencontre ce jeune, le conseille, l’éduque- s’il est nécessaire- et lui montre le droit chemi  

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation