Parler involontairement pendant la Salât
Fatwa No: 52346

Question

J’étais en train de prier avec recueillement quand ma petite fille est tombée en venant s’asseoir sur le tapis ; je me suis alors exclamée involontairement : « Ô Maman ! ». Cela annule-t-il ma Salât et implique-t-il que je la refasse à nouveau ?De même, ma petite vient souvent se jeter dans mes bras et jouer tandis que je fais ma Salât, mais je la mets de côté et je poursuis ma Salât et ma prosternation. Cela est-il correct ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si les paroles proférées par inadvertance pendant la Salât sont peu nombreuses, cela ne l’annule pas, comme l’indiquent la majorité des oulémas. C’est ce que al-Nawawi, qu'Allah lui fasse miséricorde, affirme dans son livre al-Madjmou` : « La troisième catégorie de paroles proférées pendant la Salât est ce qui est proféré par oubli sans que ces paroles ne soient longues. Selon notre école, cela n’annule pas la Salât ; et telle est l’opinion de la majorité des oulémas ».

 

Il a nommé parmi ceux-ci tous les spécialistes de Hadith et parmi les jurisconsultes, Mâlik et al-Awzâ`i, qu'Allah leur fasse miséricorde, ainsi qu’un avis rapporté d’Ahmad, Is-hâq, Abû Thawr et autres.

 

Par conséquent, cette parole que vous avez proférée par oubli n’annule pas votre Salât de même que le geste de mettre de côté une enfant pendant la Salât.

 

Cependant, il ne faut pas que le Musulman fasse de sa Salât un jeu pour les enfants et il doit éviter tout ce qui le détourne du recueillement pendant la Salât ou implique qu’il s’agite plus qu’il ne le faudrait. En effet, certains oulémas estiment que la Salât est invalidée par tout acte intentionnel qui ne fait pas partie de la prière, aussi anodin soit-il.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation