Commettre des péchés n’empêche pas que l’aumône soit agréée
Fatwa No: 53298

Question

Mon frère commet certains péchés. Notre père est décédé il y a pas mal de temps et mon frère paye l’aumône en sa faveur. Son aumône sera-t-elle agréée ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Il incombe à ce frère de se repentir d’abord en s’abstenant de commettre ces péchés, en regrettant de les avoir commis et en ayant la ferme intention de ne jamais recommencer. Car ce sont là les conditions sine qua non du repentir sincère concerné par le hadith dans lequel le Prophète () dit : « Celui qui se repent de ses péchés est comme celui qui n’a pas commis de péchés » (Ibn Maadjah)

 

Quant à l’aumône qu’il fait à la place de son père, elle est préconisée et elle sera agréée, si Allah, le Très Haut, veut, car tant que le Musulman atteste de l’unicité d’Allah et observe la Salat, son aumône est agréée. Seul le polythéisme empêche qu’une aumône soit agréée. Selon Al-Qurtubi, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans son exégèse de la Parole d’Allah, le Très Haut dans Sourate al-Mâ’ida (sens du verset): « Allah n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux» (Coran 5/27) : Ibn `Attiya a dit : « L’on entend par la piété dans ce contexte le fait d’éviter le polythéisme, à l’unanimité des gens de la Sunna. Celui qui se met à l’abri du polythéisme et témoigne de l’unicité d’Allah, verra ses œuvres pies, accomplies avec une intention sincère, agréées. En effet, celui qui se met à l’abri du polythéisme et des péchés se verra accorder le niveau le plus élevé d’agrément et, à la fin de sa vie, sera comblé de miséricorde.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui