Les blagues islamiques
Fatwa No: 69632

Question

Je veux des blagues islamiques.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Nous nous excusons auprès du frère qui a posé la question de ne pas pouvoir satisfaire sa demande du fait que notre site est spécialisé dans les questions en rapport avec les lois de la Charia.

Néanmoins pour enrichir ses connaissances, nous lui dirons ceci : le fait de raconter des blagues est une chose licite si elles ne sortent pas du cadre de ce qui est permis par la Charia.

De ce fait les règles suivantes sont à prendre en considération:

- Eviter de dire des mensonges en les formulant. En effet le Prophète, a dit: "Malheur puis malheur à celui qui raconte des mensonges pour faire rire son auditoire.", rapporté par Nassai, El Hakem et Addarimi d'après Mouawiya.

- Eviter de se railler des autres. En effet Allah le Très-Haut dit :

" Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut être meilleures qu'elles." (Sourate 49/ Verset 11).

 " […]. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns les autres. L'un de vous aimerait il manger la chair de son frère mort ? (Non!) Vous en aurez horreur." (Sourate 49/ Verset 12)

Dans son commentaire sur le hadith précédant, cheikh Al Moubarakafouri a dit: "On peut comprendre de ce hadith qu'il est permis de formuler des blagues quand elles ne renferment pas de mensonges comme l'avait fait Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, quand le Prophète, , s'était fâché contre certaines des mères des croyants."

L'imam Al Ghazali a dit :  "Les blagues doivent être formulées à la manière du Prophète, , qui en les faisant ne dit que la vérité, ne blesse aucun cœur et n'en abuse pas. Celui qui se limite à les faire de cette façon n'est pas coupable. Mais c'est une très grande erreur de prétendre qu'on suit le chemin du Prophète, , en faisant des blagues une coutume qu'on pratique fréquemment et avec assiduité. A l'exemple de celui qui passe tout son temps à suivre les danseurs africains et se cramponne au fait que le Prophète, , a autorisé Aicha, , à les regarder faire."

Dans le même hadith le Prophète, , a répété le mot "malheur" deux fois pour insister sur la force du malheur que subit la personne qui agit de la sorte. En effet le mensonge est le comble des actes blâmables et l'origine de tous les torts.     

Et Allah Sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui