Réciter le Coran en groupe à la mosquée à l'aube, après le coucher du soleil et avant la prière du vendredi
Fatwa No: 87709

Question

Je vis dans un pays où les innovations religieuses sont très répandues. L’une d’elles consiste à réciter le Coran en groupe à la mosquée à l'aube, après le coucher du soleil et avant la prière du vendredi. La récitation se fait à voix haute au point qu'il est impossible de prier ou de réciter le Coran à la mosquée à ce moment-là. C'est pourquoi j'ai décidé de ne plus me rendre de bonne heure à la prière du vendredi. J'attends l'appel à la prière pour me rendre à la mosquée située tout près de chez moi.
Cela est-il permis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Al-Châtibî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit en définissant l’innovation : « C’est le fait de pratiquer un acte d'adoration d'une manière ou sous une forme spécifique comme le fait d’évoquer Allah, exalté soit-Il, en groupe d'une seule voix et le fait d’accomplir un acte d'adoration à un moment spécifique non indiqué par la Charia. »

 

Au vu de cette définition, la pratique que vous mentionnez et qui consiste à réciter le Coran en groupe à des moments déterminés est une innovation religieuse interdite par la Charia, d'autant plus que la récitation est faite à haute voix ce qui gêne les gens qui prient.

 

Mais le fait de ne pas vous rendre de bonne heure à la prière du vendredi vous fait perdre une grande récompense. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

 

« Quiconque procède à la purification rituelle (Ghusl) le vendredi, puis se rend à la mosquée à la première heure, aura la récompense de celui qui a sacrifié un chameau. S’il s’y rend à la deuxième heure, il aura la récompense de celui qui a sacrifié une vache. S’il s’y rend à la troisième heure, il aura la récompense de celui qui a sacrifié un bélier cornu. S’il s’y rend à la quatrième heure, il aura la récompense du sacrifice d’une poule. S’il s’y rend à la cinquième heure il aura la récompense de celui qui a fait l’aumône d’un œuf […].» (Boukhari, Mouslim)

 

Par conséquent, l’attitude à adopter est de ne pas vous rendre à la dernière minute à la mosquée afin de ne pas manquer la récompense de la prière du vendredi. Vous devez essayer de changer cette innovation religieuse en exhortant les gens avec sagesse et en discutant avec eux de la meilleure des manières.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation