Hadiths et invocations relatifs au bâillement et à l’éternuement
Fatwa No: 87729

Question

Quels sont les hadiths et les invocations relatifs au bâillement et à l’éternuement ? Le hadith selon lequel le diable entre dans le corps de la personne qui bâille sans se couvrir la bouche est-il authentique ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

D’après Abû Hurayra, , le Prophète () a dit :

 

·        « L’éternuement provient d’Allah et le bâillement est provoqué par Satan. Si l'un d'entre vous bâille [ouvertement] Satan rit de lui. Certes, Allah aime l’éternuement et déteste le bâillement. » Dans une autre version : « S'il dit : < Hâ ! > Satan rit de lui.» (Al-Tirmidhî : Sahîh) ;

 

·        « Certes, Allah, exalté soit-Il, aime l’éternuement et déteste le bâillement » (Boukhari).

 

Et d’après Abû Sa'îd al-Khudrî, , le Prophète () a dit :

 

« Lorsque l'un de vous baille, qu'il place sa main devant sa bouche car Satan tente d'y entrer.» (Abû Dâwûd et Ahmed).

 

Nous constatons ainsi que les hadiths prophétiques louent l’éternuement et blâment le bâillement. C’est pourquoi il est répréhensible de bâiller intentionnellement, mais il n’y a nul grief pour une personne qui bâille car elle ne peut pas se retenir mais elle doit repousser le bâillement autant qu’elle le peut.

 

 

Aucun hadith ne stipule qu’il faut demander la protection d’Allah, exalté soit-Il, contre le diable lorsqu’on bâille, mais il n’y a pas de mal à le faire, compte tenu du hadith mentionné plus haut : « Le bâillement est provoqué par Satan ».

 

La Sunna recommande à celui qui éternue de dire : « Al-Hamdu Lillâh » (louange à Allah, exalté soit-Il), et celui qui l’entend éternuer doit lui dire : « Yarhamuk Allah » (qu’Allah te fasse miséricorde). Le premier doit alors répondre : « Yahdîkum Allah wa Yuslihu Bâlakum » (qu’Allah vous guide vers le bon chemin et dissipe vos soucis). D’après Abû Hurayrah, , le Prophète () a dit :

 

« Lorsque l’un d’entre vous éternue, qu’il dise : “Al-Hamdulillah (louange à Allah)”, et que son coreligionnaire – ou son compagnon – lui dise : “Yarhamuka Allah (Qu’Allah te fasse miséricorde)”. Dans ce cas, que le premier lui réponde : “Yahdikum Allah wa Yuslih Bâlakum (Qu’Allah vous guide vers le bon chemin et enlève vos soucis) » (Boukhari).

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation