Tous ceux qui ne croient pas à la parole du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) seront-ils jetés en Enfer ?
Fatwa No: 88151

Question

Je suis musulman, mais j’ai du mal à croire que tous ceux qui ne croient pas à la parole du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) seront jetés en Enfer. Quand je vois les gens au Canada, avec leur tolérance et leur accueil chaleureux, je n’arrive pas à comprendre pourquoi celui qui n’a pas grandi dans un milieu musulman et qui meurt sans croire au Coran sera châtié le Jour de la Résurrection. Chacun de nous a sa propre croyance. Cela m’a poussé à renier l’Islam dernièrement, à cause de la distinction qu’il fait entre musulmans et mécréants. Le Coran ne reconnaît que deux (autres) religions : le christianisme et le judaïsme. Comment donc rester musulman et ne pas croire aux idéologies salvatrices, c’est-à-dire celles qui ne visent pas à jeter les autres en Enfer, parce qu’ils sont mécréants. Votre réponse pourrait m’aider à sauver ma foi.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

L’Islam est la religion de la vérité, révélée par Allah, exalté soit-Il, Qui n’accepte pour nous aucune autre religion. Allah, exalté soit-Il, est le Créateur et tous les hommes sont Ses serviteurs et Ses créatures. Lui Seul est le Maître de leur sort. Tous les hommes doivent obtempérer à Ses ordres.

 

Il a envoyé les Messagers pour indiquer aux gens ce qu’Il aime et agrée, et les a dotés de preuves qui montrent la véracité de leur prophétie, et amènent les gens à les suivre. Puis Allah, exalté soit-Il, a envoyé Mohammed () à tous les hommes, a fait en sorte que son Message annule les précédents et ait la suprématie sur eux. Allah, exalté soit-Il, lui a par ailleurs donné des miracles qui montrent la véracité de sa prophétie.

 

Parmi ces miracles, figure le noble Coran qui a été révélé à Mohammed () et qui contient les histoires des peuples d’antan. Mohammed était un Prophète illettré qui ne savait ni lire ni écrire. Si ce Livre ne provenait pas d’Allah, exalté soit-Il, d’où Mohammed () aurait-il pu obtenir ces nouvelles détaillées, cette éloquence et ce style raffiné ? Par ailleurs, le Coran nous a informés de choses qui devaient se produire à l’avenir, et dont certaines se sont effectivement produites de la manière mentionée dans le Coran.

 

En outre, le Coran comprend d’innombrables réalités scientifiques relatives au fonctionnement de l’univers, dont certaines n’ont pas encore été révélées par la science moderne, ce qui prouve sans l’ombre d’un doute qu’il s’agit de la Parole du Créateur de cet univers.

 

Ajoutons à cela que les Livres révélés qui ont précédé le Coran ont annoncé l’arrivée de Mohammed (), et affirmé qu’Allah, exalté soit-Il, lui accorderait le pouvoir et la victoire et donnerait à l’Islam la suprématie sur les autres religions.

 

Si toutes les preuves nous montrent que l’Islam est la religion de la vérité et qu’il provient d’Allah, exalté soit-Il, il faut donc  croire à ce qu’il nous apporte et respecter ces Lois, d’autant plus qu’Allah, exalté soit-Il, a décrété que l’Islam était la seule religion qui serait acceptée des hommes le Jour de la résurrection, que ceux qui auront suivi cette religion seraient gagnants tandis que ceux qui auront adopté une autre religion seraient perdants.

 

Cependant, de par Sa grâce, Allah, exalté soit-Il, ne châtie pas Ses serviteurs avant de leur envoyer Ses Messagers et de leur transmettre Son Message. Ainsi, celui qui n’a pas reçu l’appel d’Allah, exalté soit-Il, ne sera pas châtié, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager » (Coran 17/15).

 

Donc Allah, exalté soit-Il, a envoyé Ses Messagers et a révélé Ses Livres pour avertir les hommes. Car Allah, exalté soit-Il, aime les mises en garde. D’après Ibn Mas'ûd, , le Prophète () a dit :

 

« Nul n’aime la mise en garde avant de châtier comme Allah, exalté soit-Il. C’est à ce titre qu’Il a révélé les Livres et a envoyé les Messagers » (Mouslim).

 

Allah, exalté soit-Il, a mis en garde tous les hommes sans faire de différence entre les époques et les lieux. Celui qui, de nos jours ou autrefois, n’a pas reçu l’appel à l’Islam, qu’il soit en Amérique, en Australie ou en Afrique ne sera pas châtié, car il n’a pas été averti.

 

En revanche, celui qui reçoit cet appel et n’y croit pas, parce qu’il ne veut pas recourir à la raison, ou parce qu’il veut imiter aveuglement ses ancêtres et continuer à adopter la religion qu’il a héritée d’eux en la préférant à la vérité, sera destiné au Feu. D’après Abû Hurayra, , le Prophète () a dit :

 

« Par Celui Qui détient l’âme de Mohammed dans Sa Main, il n’est pas un juif ou un chrétien qui entende parler de moi et qui meure en ne croyant pas en ce avec quoi j’ai été envoyé, sans qu’il ne soit parmi les habitants de l’Enfer » (Mouslim).

 

Donc, par souci de justice et de miséricorde, l’Islam ne met pas sur le même pied d’égalité celui qui a reçu l’appel à Allah, exalté soit-Il, et celui qui ne l’a pas reçu.

 

Sachez que la bonté et la bienveillance des mécréants ne leur seront d’aucun secours le Jour de la Résurrection. Il ne sera rétribué pour ces qualités que dans ce monde ici-bas. D’après Anas, , le Prophète () a dit :

 

« Chaque fois qu’un mécréant fait une bonne action, il se voit attribuer sa rétribution en ce bas-monde » (Mouslim).

 

Quant au fait de répartir les gens en croyants et mécréants, cela est indispensable comme nous le montrent la charia et la raison. Le croyant est destiné au Paradis, alors que le mécréant est destiné à l’Enfer. La raison refuse de mettre sur le même pied d’égalité le bienfaisant et le malfaisant. Il n’est pas concevable que les deux soient récompensés ou que les deux soient châtiés, de même qu’il n’est pas concevable que les deux ne reçoivent ni récompense ni châtiment. Donc il ne reste qu’une seule conclusion logique : le bienfaisant est récompensé pour sa bienfaisance, et le malfaisant est châtié pour le mal qu’il fait.

 

Quoi qu’il en soit, vous devez croire à la Révélation, chasser les obsessions et consulter les oulémas avant que vous ne basculiez dans l’apostasie. Sachez que le diable insuffle de telles idées dans le cœur du croyant. S’il les repousse et demande la protection d’Allah, exalté soit-Il, contre le diable maudit, il ne sera pas affecté. Vous devez donc refouler ces idées et demander la protection d’Allah, exalté soit-Il, contre le diable.

 

Quant à votre abjuration de l’Islam, il s’agit certes d’un grand danger. Vous devez donc vous empresser de vous repentir et de revenir à l’Islam avant de mourir en apostat, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement » (Coran 2/217).

 

Nous vous conseillons de recourir aux moyens susceptibles de vous affermir dans la voie de la vérité, dont la quête du savoir, la consultation des oulémas, la fréquentation des personnes et des milieux vertueux comme les centres et les associations islamiques, de même que nous vous conseillons de vous éloigner des personnes dépravées et des milieux de tentation. Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de nous guider, vous et nous.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation