Embrasser sa fiancée avant le mariage
Fatwa No: 88178

Question

Qu'en est-il de l'homme qui a étreint et embrassé sa fiancée plusieurs fois peu avant de se marier avec elle au point d'avoir un orgasme, mais sans toutefois aller jusqu'à avoir un rapport charnel avec elle ?
Cela s'est produit il y a environ cinq ans, mais cet homme a toujours l'impression d'avoir commis un péché et implore sans cesse le pardon d'Allah pour ce qu'il a fait. Les bonnes actions passées de cet homme sont-elles influencées ou effacées par cela ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le fiancé est un étranger pour sa fiancée et ne peut donc pas s'isoler avec elle et encore moins l'embrasser, la toucher ou l’étreindre. Celui qui fait quoi que ce soit de cela doit s'en repentir.

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » (Coran 24/31)

 

Que cet homme loue Allah de ne pas être tombé dans la turpitude qu'est la fornication - qu'Allah nous en préserve -, car cela aura certes été pire encore.

 

Etant donné que vous regrettez ce que vous avez fait et que vous avez imploré le pardon d'Allah pour cela, nous espérons qu'Allah acceptera votre repentir. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et c'est Lui qui agrée de Ses serviteurs le repentir, pardonne les méfaits et sait ce que vous faites. » (Coran 42/25)

 

Un homme alla trouver le Prophète () et lui dit : « O Messager d’Allah, j’ai joui d'une femme au bout de la ville sans atteindre le coït et je viens te demander de décréter à mon propos la punition que tu trouves convenable. » 'Umar intervint en disant : « Allah a dissimulé ton péché et tu aurais dû le dissimuler toi-même. » Le Prophète () gardant le silence, l’homme se leva et partit. Le Prophète () envoya alors un homme le chercher et il lui récita (sens du verset) :
« Et accomplis la Salat aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. » (Coran 11/114)

L’un des hommes du groupe demanda au Prophète () : - « O Messager d’Allah, cela le concerne-t-il en particulier ? » - « Non, cela concerne tout le monde. », répondit le Prophète (). (Mouslim)

 

On retire de ce hadith que les bonnes actions effacent les mauvaises lorsque le repentir est sincère et que celui qui commet un péché ne doit pas le dévoiler.

 

Concernant le fait que des bonnes actions soient effacées par les péchés commis, il ne fait certes aucun doute que commettre ce qu'Allah a interdit lorsque l'on s'isole avec une femme est très dangereux.

 

Le Prophète () a dit :
« Je connais des gens de ma communauté qui viendront le jour de la Résurrection avec de bonnes œuvres aussi impressionnantes que les montagnes de Tihâma et qu’Allah, exalté soit-Il, rendra vaines. Bien qu'ils soient vos coreligionnaires et qu'ils accomplissent la prière surérogatoire pendant la nuit tel que vous le faites, ils transgressaient les interdits d’Allah lorsqu'ils étaient loin de tout regard. » [Ibn Mâdja (al-Albânî : sahîh)]

 

Violer les interdits d'Allah peut donc effacer les bonnes actions. Nous implorons Allah de nous en préserver.

 

Cependant, Allah, exalté soit-Il, nous a informés dans Son Livre qu'Il accepte le repentir et change les mauvaises actions de celui qui se repent en bonnes actions.

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« [...] ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (Coran 25/70)

 

Cela démontre que les gens dont le Prophète () parlait dans le hadith ne s'étaient pas repentis des péchés qu'ils avaient commis.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation