Que faire face à un mari qui s'adonne sans cesse à la médisance et la calomnie ?
Fatwa No: 89657

Question

Je me suis mariée il y a un an et dès mes premiers instants de vie commune avec mon époux, j’ai compris qu’il aimait beaucoup critiquer les gens. J’ai également compris qu’il considérait être le seul à avoir raison et que les autres avaient tort dans tous les domaines, religieux ou mondains, et que personne ne faisait quelque chose de juste en dehors de lui. Il critique tout le monde et même ma famille. Une fois il me dit que mes parents sont respectés et aimés auprès des gens et une autre fois il les critique. Je ne dis rien contre lui car je sais qu’à chaque fois que je contredis son avis ou que je l’empêche de critiquer les gens cela aboutit à des conséquences néfastes. Il avance des preuves falsifiées puis intensifie ses critiques envers eux et me contraint à être d’accord avec lui sur le sujet. Je ne cesse de patienter face à ces agissements mais je crains que ma patience prenne fin un jour. En vérité, je déteste énormément ce comportement et j’invoquais Allah de ne pas rencontrer une telle personne. Cependant, Allah, Exalté soit-Il a décrété qu’une telle personne soit mon époux. Comment puis-je corriger ses agissements et son comportement ? Comment puis-je faire de lui un homme pieux ? Je souhaite que vous m’apportiez votre aide car l’affaire devient de jour en jour plus grave

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La Charia incite les époux à bien se comporter l’un avec l’autre. Allah, exalté soit-Il dit (sens des versets) :

·        «  […] Et comportez-vous convenablement envers elles… » (Coran 4/19)

·         « […] Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance… » (Coran 2/228)

Cela implique le fait que chacun des époux respecte les sentiments de l’autre.

Si votre époux dit du mal de votre famille ou des choses que vous n’aimez pas entendre à leur propos alors il a mal agi. Nous vous recommandons de le conseiller avec gentillesse et douceur et en lui disant qu’il se peut qu’il soit tombé à cause de cela dans la médisance interdite qui est un péché majeur et que le simple fait qu’Allah, exalté soit-Il ait comparé la médisance au fait de manger la chair morte de son frère mort suffit pour montrer la laideur de ce péché et en dissuader. Il dit (sens du verset) :
« […] et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) Vous en auriez horreur. » (Coran 49/12)

Vous devez également lui expliquer la signification réelle de la médisance à savoir le fait de mentionner chez son frère un défaut qu’il n’aimerait pas entendre et qui est effectivement présent chez lui. En revanche, si ce défaut n’est pas présent chez lui alors c’est de la calomnie. Vous devez aussi lui mentionner la position de la Charia là-dessus avec douceur, en vous aidant de moyens indirects comme les livrets, les enregistrements et autres. Invoquez également fréquemment Allah pour lui et il n’y a pas d’inconvénient à demander de l’aide à des personnes de confiance qui ont de l’influence sur lui en espérant qu’Allah, exalté soit-Il le réformera et le guidera vers ce qui est juste.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation