Après avoir accompli la prière de Zhuhr en tant qu’imam il constata des traces de sperme sur son pantalon
Fatwa No: 89812

Question

Un jour, alors que j'étais en chemin vers La Mecque afin d'accomplir la 'Umra et que je dormais après la prière du Fadjr, mon oncle paternel me réveilla pour la prière du Zhuhr. Nous manquâmes son accomplissement en commun en raison du temps que nous prîmes à faire nos ablutions. Mon oncle paternel me dit alors : « Prions ici ensemble. » Il y avait quatre autres personnes avec nous. Je dirigeai la prière et quelques heures plus tard, je constatai des traces de sperme sur mon pantalon ayant jailli durant mon sommeil. Aujourd'hui, je vis dans un autre pays. Cette prière était-elle valide ? Si elle ne l'était pas, que dois-je donc faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La prière de celui qui accomplit cette dernière en état d'impureté majeure est invalide et doit être recommencée. Quant à ceux qui ont prié derrière lui, leur prière est valide selon l'avis prédominant des savants et ils ne doivent pas la recommencer s'ils ignoraient que l'imam était en état d'impureté majeure au moment où ils ont accompli la prière derrière lui. Cet avis est celui de 'Umar et 'Uthmân, qu'Allah soit satisfait d'eux, ainsi que celui de Mâlik, d'al-Châfi'î, d'Ahmad, d'al-Hasan al-Basrî, de Sa'îd ibn Djubayr et d'autres. Al-Bayhâqî a rapporté que 'Uthmân, qu'Allah soit satisfait de lui, dirigea la prière alors qu'il était en état d'impureté majeure puis s'en rendit compte le lendemain matin et dit : « Par Allah, j’ai vieilli. Je constate être en état d'impureté majeure sans m'en être rendu compte auparavant. » Il refit alors sa prière sans toutefois ordonner aux autres de la refaire.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui