La présence d'un tuteur est indispensable pour qu'un mariage soit valide, et cela, que la femme soit musulmane ou fasse partie des gens du Livre
Fatwa No: 90193

Question

Il y a quatre ans de cela, j'ai épousé une femme à la mosquée en présence de deux témoins. L'imam lui a servi de tuteur. Elle ne voulait pas se convertir à l'Islam malgré mes nombreuses tentatives, mais elle disait reconnaître que l'Islam est la religion de vérité sans toutefois l'embrasser. En plus de cela, lorsque je me suis rendu dans son pays, j'ai découvert qu'elle avait eu de nombreuses relations avec des hommes musulmans auparavant. Je me suis donc dit qu'elle comprendrait un jour. Aujourd'hui, elle s'est remise à fumer alors que je le lui avais interdit lorsque je l'ai rencontrée. Elle insiste maintenant pour avoir des enfants. Cependant, comme vous le savez, j'habite en Grande-Bretagne où les lois stipulent que la femme à plus de droit que l'homme sur les enfants. J'ai pris la ferme décision de la répudier et d'épouser une femme musulmane pieuse au plus vite. En effet, j'ai épousé cette femme lorsque j'étais âgé d'une vingtaine d'années et à cette époque là, je ne comprenais pas encore la difficulté d'élever des enfants ou la difficulté de vivre avec une femme ayant une autre culture. Je ne savais pas non plus que pour pouvoir épouser une femme des gens du Livre (juive ou chrétienne), il fallait que celle-ci soit chaste. Aujourd'hui, je suis malade et me dispute constamment avec elle. J'aimerais prendre une décision au plus vite dès que j’entrerai en convalescence. Mes parents sont âgés et mes sœurs vont se marier et quitter mon père. Or, cette femme sera incapable de vivre dans mon pays d'origine. Que dois-je donc faire ? Répondez-moi vite s'il vous plaît.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La présence d'un tuteur est indispensable pour qu'un mariage soit valide, et cela, que la femme soit musulmane ou fasse partie des gens du Livre, car le Prophète () a dit : « Un mariage n’est pas valide sans la présence d’un tuteur. » (Abû Dâwûd)

Ainsi, si la femme fait partie des gens du Livre (juive ou chrétienne), sa tutelle revient à l'un de ses tuteurs ayant la même religion qu'elle et un musulman ne peut lui servir de tuteur. Si elle n'a aucun tuteur ayant la même religion qu'elle, elle est alors placée sous la tutelle du juge musulman ou de quelqu’un pouvant le remplacer.

Par conséquent, si cet imam a servi de tuteur à cette femme alors que celle-ci avait un tuteur mécréant, ce mariage n'est pas valide selon l'avis prédominant. Dans ce cas, elle n'est pas considérée comme votre femme et il vous est interdit de l’approcher. Toutefois, aucun reproche ne vous est fait quant aux rapports charnels que vous avez eus avec elle auparavant si vous pensiez que votre mariage était valide. Votre devoir est maintenant d'annuler ce mariage en la répudiant, selon l'avis de ceux qui considèrent la validité du mariage contracté sans tuteur.

Par contre, si l'imam lui a servi de tuteur parce qu'elle n'en avait aucun non musulman, ce mariage est alors valide, car l'imam remplace le juge des musulmans dans ce genre de pays. Dans ce cas, si cette femme persiste, comme vous l'avez mentionné, à rester dans la mécréance et que vous craignez pour les enfants que vous pourriez avoir avec elle et autres inconvénients de ce genre, nous pensons alors qu'il vous est préférable de la répudier et de prendre les devants avant qu'il ne soit trop tard.

Nous attirons ici votre attention sur le fait qu'il est préférable au musulman de veiller à épouser une musulmane pieuse qui l'aidera dans sa religion et éduquera ses enfants en leur enseignant le credo correct et les bonnes mœurs.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation