Les femmes peuvent-elles embellir leur voix pour réciter le Coran en présence d’hommes ?
Fatwa No: 90241

Question

Dans une organisation islamique, il y a une session de mémorisation du Coran qui est tenue chaque semaine pour les hommes et les femmes. Après le cours, le responsable de la session demande à chaque participant de réciter individuellement le Coran afin qu'il s'assure que chacun a bien compris les règles relatives à la récitation. Est-il permis, aux femmes qui y assistent d'élever la voix pour faire entendre leur récitation. Si cela est permis, doivent-elles réciter le Coran en embellissant leur voix ou bien doivent-elles le réciter normalement comme lorsqu'elles parlent?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

L'avis prépondérant des oulémas est que la voix de la femme n'est pas une 'Awra car il est prouvé qu'à l'époque du Prophète (), les femmes parlaient en présence des hommes et celui-ci ne les réprimanda pas pour cela. De plus, il est prouvé que les Mères des Croyants adressaient parfois la parole aux hommes. Ce qui est interdit, c'est de faire preuve de complaisance dans la parole car cela peut être une cause de tentation. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) :
« […] ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » (Coran 33/32)

Il interdit donc de faire preuve de complaisance dans la parole mais autorisa à tenir un langage décent. En se basant sur cela et sur l'intérêt prépondérant qui découle de ce qui est mentionné dans la question, il n'y a pas d'inconvénient à ce que la femme élève la voix lorsqu'elle récite le Coran afin que l'homme qui corrige sa récitation puisse l'entendre. Cependant, elle doit faire cela avec une voix normale sans l'embellir, sans chanter et sans l’adoucir afin que celle-ci ne soit pas un motif de tentation.

Nous attirons l'attention sur le fait que les jurisconsultes ont mentionné que la femme ne devait pas élever la voix en récitant le Coran dans la prière en présence d'hommes non Mahrams car généralement la récitation comprend une forme de chant permettant d'embellir la récitation. De plus, il n'y a aucun intérêt à ce qu'elle élève la voix à ce moment précis à la différence de ce que vous avez mentionné dans la question.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation