Promettre à son futur mari de lui obéir
Fatwa No: 90632

Question

Mon fiancé m’a demandé de lui promettre que, au cas où il y aurait un différend entre nous, il aurait le droit de prendre la décision et que je lui obéirais. Je lui ai fait savoir que je n’accomplirais rien qui contredirait l’islam, non pour dire que je ne lui obéirai pas mais parce qu’à l’intérieur de la famille musulmane des différends peuvent surgir et même le divorce entre époux. Et moi, je ne peux promettre ce que je ne suis pas sûre de pouvoir accomplir sans connaître les circonstances. Dans tous les cas, je ne ferai rien qui causera du tort à mon mariage mais je suis contre l’idée de promettre une chose que je ne connais pas. Il a insisté à ce que je lui fasse une promesse, disant qu’il désire que sa famille suive les prescriptions de l’islam et il a décidé de rompre les fiançailles. Quel est alors le point de vue de l’islam à notre sujet ? Que me conseillez-vous ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.
L’objectif le plus important de la Charia (Législation musulmane) en ce qui concerne la vie conjugale est la stabilité, la bonne entente et l’affection. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) :
« Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » (Coran 30/21)
Le respect mutuel entre les époux et l’accomplissement de leurs devoirs mutuels est l’un des moyens de réaliser cela. La Charia oblige l’homme à subvenir aux dépenses de sa femme et à se bien comporter avec elle. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) : « … Les épouses ont autant de droits que de devoirs qu'il faut respecter suivant le bon usage … » (Coran 2/228)
En contrepartie, la Charia (Législation musulmane) ordonne à la femme d’obéir à son mari dans ce qui est licite et dans la mesure où cela n’entraîne aucun dommage. Al-Tirmidhî a rapporté ces paroles du Prophète () :
« Si j’avais ordonné à quelqu’un de se prosterner devant un autre, j’aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son mari. »
La famille qui désire vivre dans le bonheur doit tenir à cela et la pensée de ceux qui désirent se marier doit se baser là-dessus.  Quant à leur conversation au sujet de l’éventualité de différends, elle peut influencer négativement leur vie conjugale surtout que le sujet de cette discussion a été expliqué par la Charia en indiquant clairement les droits et devoirs de chacun des deux conjoints comme par exemple les devoirs du mari envers son épouse, le genre d’autorité qu’il a sur elle, son devoir à elle de lui obéir dans ce qui est licite. Toutefois il n’y a aucun mal à promettre à votre futur mari de ne pas lui désobéir en ce qui est permis ou obligatoire.
Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui