Dire ‘Âmîn’ à la suite des invocations diffusées par des moyens de communication modernes
Fatwa No: 381937

Question

Certains enregistrements d’invocations sont disponibles en ligne. Est-il permis de les écouter et de dire ‘Âmîn’, après celles-ci, ou serait-ce une innovation ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
L’invocation d’Allah (Du’â’), le Tout-Puissant, est l’un des plus grands actes de culte. En effet, il a été authentifié que le Prophète, , a dit : « L’invocation est (l’un des plus grands actes de) l’adoration. » (Abu Dâwûd, Al-Tirmidhi, Al-Nasâ’i et Ibn Mâjah)
En ce qui concerne le fait de dire "Âmîn", après des invocations diffusées par des moyens de communication modernes, si l’invocation est diffusée en direct, il n’y a alors pas de problèmes à dire ‘Âmîn’. Toutefois, si l’invocation est enregistrée préalablement, il n’est pas légiféré  de dire "Âmîn" dans ce cas.
Le fait de dire "Âmîn" est en principe lié au moment où l’invocation a été prononcée. La formule "Âmîn" peut être dite lorsque l’invocation est prononcée en temps réel, mais il ne convient pas de la dire lorsqu’on écoute l’enregistrement d’une invocation qui a été faite à un autre moment. Si quelqu’un dit "Âmîn" après avoir entendu une invocation enregistrée, il commet alors une erreur en faisant cela.
Nous vous conseillons de faire ce qui est mieux que cela : soit invoquer Allah, vous-même. Nous vous conseillons de le faire, autant que possible, même si l’invocation n’est pas dite en arabe, car Allah est proche et Il répond favorablement aux invocations. Allah dit (selon la traduction du sens du verset) : « Votre Seigneur a dit : ‘Appelez-Moi et Je vous répondrai […]’ ». (Coran 40/60)
Ceci étant, il est possible d’utiliser ces invocations enregistrées afin de faciliter la mémorisation de celles qui ont été authentiquement attribuées au Prophète ().
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation