Les devoirs de la tante maternelle quant à la garde de sa nièce
Fatwa No: 413518

Question

Ma sœur est décédée et a laissé derrière elle un garçon de trois ans et une fille de six mois. Son mari s’est remarié environ un an après. Il est constamment en voyage hors d’Egypte. Il revient uniquement y passer les vacances, il vient visiter ses enfants et eux aussi vont le voir quand il rentre de l’étranger. Le garçon qui a aujourd’hui neuf ans est éduqué par sa grand-mère maternelle et la fille par sa tante maternelle sous prétexte qu’elle pourra s’occuper d’elle et lui accorder l’attention nécessaire. Sachant qu’elle est mariée et a deux enfants qui sont à l’université.Ma question : Dans quelle mesure la religion permet-elle à cette tante de prendre en charge l’éducation de la fille qui a aujourd’hui huit ans. Je souhaite obtenir un conseil de votre part concernant notre situation, avec sagesse et via une belle exhortation.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Il n’y a aucun mal, si Allah le veut, à ce que cette tante prenne en charge l’éducation de cette fille si elle en est capable et qu’aucune personne qui soit plus légitime qu’elle d’avoir sa garde ne lui dispute ce droit. Nous attirons l’attention sur le fait que les enfants de cette tante ne sont pas des Mahrâm pour cette fille. Elle devra, une fois devenue pubère, soit à neuf ans, se voiler devant eux, ne pas se retrouver seule avec eux ni se mêler à eux de façon illicite et autres règles en vigueur. Il en est de même pour le mari de sa tante s’il ne fait pas initialement parti des membres de sa famille qui lui sont interdits au mariage. Ce qui serait le cas s’il était son oncle par exemple. Elle devra se couvrir devant lui et agir comme s’il elle devrait le faire avec n’importe quel autre homme qui lui est étranger. Nous avons déjà expliqué qu’à l’âge de neuf ans, la fille est considérée comme une femme auxquelles s’appliquent les règles du voile et ce qui s’y rapporte. Nous vous recommandons de bien prendre soin de cette fille et de son frère. Et, parmi ce qui est le plus important, de veiller à leur éducation conforme à la croyance et aux mœurs de l’islam. De les amener à mémoriser le Coran et à d’autres œuvres pieuses et nobles. Espérez également être récompensé par Allah pour cela : « Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d'Allah, meilleur et plus grand en fait de récompense. Et implorez le pardon d'Allah. Car Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux.» (Coran 73/20). Selon Ibn Omar, Qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit : « Les gens les plus aimés d’Allah sont ceux qui sont le plus utiles aux gens. Et l’œuvre la plus aimée d’Allah consiste à rendre heureux un musulman.» (Tabarâni). Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui