Qu’est-ce qui est préférable : l’indigence ou l’opulence ?
Fatwa No: 70823

Question

L’indigence est-elle préférable à l’opulence ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

On ne peut pas dire que l’opulence soit meilleure que l’indigence, ni que l’indigence soit meilleure que l’opulence, car cela dépend des personnes et des situations. L’indigence est meilleure pour certaines personnes, car si elles avaient été riches, elles auraient commis des actes susceptibles de les faire entrer en Enfer. De la même manière, il y a des gens pour qui l’opulence est meilleure car si ces personnes avaient été pauvres, elles auraient commis des actes susceptibles de les faire entrer en Enfer. Cheikh al-Islam ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente ceci en disant : « L’indigence et l’opulence sont deux situations que le serviteur d’Allah, exalté soit-Il, est amené à vivre tantôt volontairement, tantôt involontairement. On ne peut pas dire que l'une ait la prééminence sur l’autre, car l’indigence est meilleure dans certains cas, et l’opulence est meilleure dans d’autres cas ; et dans certaines situations, les deux peuvent avoir le même mérite». Il dit à un autre endroit : « L’indigence pour certains peut être plus utile que l’opulence, et le contraire. Même chose pour la santé qui peut être profitable pour les uns, contrairement aux autres. Selon Al-Baghawi, le prophète () a rapporté,  dans un hadith Qudusi : Certains de Mes serviteurs ne sont réformés que par l’opulence et si Je les rends pauvres, ils seront corrompus, et certains autres ne sont réformés que par l’indigence et si Je les rends riches, ils seront corrompus. Certains encore ne sont réformés que par la maladie et si Je leur donne une bonne santé, ils seront corrompus. J’administre Mes serviteurs et Je suis parfaitement Connaisseur d’eux » (Madjmû' al-Fatâwâ).

 

Le Prophète () implorait Allah, exalté soit-Il, pour qu'Il lui accorde une situation moyenne entre l’opulence et l’indigence et disait : « Je Te demande de m’accorder la modération dans la richesse et la pauvreté » (Al-Nassâ’i). Il a également dit () : « La richesse ne consiste pas en l’abondance des biens, mais la vraie richesse est celle de l’âme » (Boukhari et Mouslim).

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui