Ne pas accepter les cadeaux offerts par les partenaires
Fatwa No: 72664

Question

Je travaille dans un établissement public comme inspecteur. Mon travail consiste à délivrer des certificats pour des marchandises. Il m'arrive parfois de délivrer des certificats à des commerçants et ils me donnent de l'argent (appelé cadeau) tout en sachant que ma décision de leur délivrer ce certificat n'est pas influencée et ils méritent ce certificat. Aussi ils m'ont donné l'argent après avoir délivré ce papier et je ne m'attendais pas à cet argent. Et si jamais, ils ne méritaient pas le certificat je ne le délivrerais jamais. J'aimerais savoir est-ce que cet argent est halal ou pas et si je dois ou non accepter ce cadeau ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Il n'est pas permis à ce fonctionnaire d'accepter les cadeaux que lui présentent ses partenaires commerciaux car c'est à cause de son hiérarchie qu'ils l'ont approché avec des pots de vin. L'imam Boukhari a consacré un chapitre entier intitulé: "Celui qui n'accepte pas les cadeaux  pour une raison bien donnée." Le Khalife Omar Bin Abdel Aziz a dit : "Au temps du Prophète, , le cadeau était vraiment une offrande, alors qu'aujourd'hui le cadeau est une corruption".

Boukhari et Muslim ont rapporté qu'un Compagnon a dit: " Le Prophète, , a engagé pour s'occuper de la Zakate un homme appartenant  à la tribu d'Al Azde. Lorsque cet homme est revenu, il a dit au  Prophète, : " Ceci est pour vous et cela m'a été offert !". Le Prophète, , s'est mis debout et a pris la parole. Il a dit: "…pourquoi ne reste-t-il pas à la maison de son père ou de sa mère et voir si les gens vont lui offrir quelque chose ou non?".

Cette situation doit être considérée avec détermination par quiconque occupant un poste administratif en relation avec le public. Lorsqu'il accepte ce genre de cadeaux, il se trouve tenté de sympathiser avec ces donateurs et en contrecoup délaisser les droits des autres personnes qui n'ont pas agi de la même manière.

Même au cas où le fonctionnaire est certain de ne pas être influencé - ce qui est difficile à réaliser-  par ces cadeaux, il ne lui est pas permis de les accepter car il n'y a pas de contrepartie autre que le poste qu'il occupe.

Ce qui rentre dans le cadre du détournement à tort des moyens d'autrui. Allah le Très Haut dit : "Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens et ne vous en servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dévorer une partie des biens des gens, injustement et sciemment". (Sourate 2 /verset 188)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui