L’échange de bijoux en or contre de l’or nouveau en payant la différence est prohibé
Fatwa No: 82096

Question

J’ai entendu, dans un programme religieux à la radio d’Abû Dhabi, ce qui suit :
L’échange de bijoux en or contre de l’or nouveau en payant la différence est prohibé. La méthode correcte consiste à vendre d’abord les bijoux, prendre ensuite l’argent puis acheter le nouvel or. Il n’est pas permis qu’un accord indirect soit conclu entre le vendeur et l’acheteur de sorte que l’un vende à l’autre à condition que ce dernier achète de son magasin.
Je ne vous cache pas que j’ai interrogé tous ceux qui m’entourent à cet égard et personne ne savait que c’était prohibé. Nous procédons tous de la sorte de manière habituelle et nous avons été alors surpris de savoir que cela était prohibé.
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’indiquer si cela est correct ou non, et m’expliquer quelle est la logique justifiant cette prohibition.
Qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

C’est vrai. La méthode correcte pour vendre ces articles usuraires et d’en acheter d’autres semblables consiste à vendre d’abord l’article que vous possédez puis, si jamais vous désirez acheter un autre article de la même catégorie, vous l’achetez en payant en espèces sa valeur. Il n’est pas permis de lui vendre l’or que vous possédez par exemple et prendre à sa place un autre article en or et de lui payer la différence, car cela est de l’usure pure tel que fut rapporté dans le hadith Sahîh narré par Sa’îd, à savoir :

 

« Un jour, Bilâl, , apporta au Prophète () des dattes. Le Prophète () lui demanda :

-      ‘‘D’où proviennent ces dattes ?’’

Bilâl répondit :

-      ‘‘J’avais des dattes de mauvaise qualité. J’en ai donc vendu deux Sâ's (soit environ trois kilogrammes) contre un de celles-ci pour en donner au Prophète ()’’

Sur ce, le Prophète () dit :

-      ‘‘Hélas!  C’est de l’usure pure ! C’est de l’usure pure ! Ne le fais pas, mais quand tu souhaites en acheter, vends tes dattes, puis achète l’autre genre de dattes avec ce que tu as obtenu’’ » (Boukhari et Mouslim)

 

En effet, Allah, le Très Haut, a prohibé dans Sa Législation la vente d’articles usuraires contre d’autres, à moins qu’ils ne soient de même catégorie. Dans ce cas, il faut que l’échange se fasse en main propre. S’il s’agit d’articles de catégories différentes mais qui ont tous en commun leur nature usuraire, il n’y aura aucun inconvénient à opérer l’échange en quantités et poids différents à condition qu’il se fasse de main en main.

 

L’on tire argument à cet égard du hadith du Prophète () : 

 

« De l'or contre de l'or, de l'argent contre de l'argent, du blé contre du blé, de l'orge contre de l'orge, des dattes sèches contre des dattes sèches, du sel contre du sel : quantité égale contre quantité égale, main à main. Celui qui donne un surplus ou prend un surplus tombe dans l'intérêt ; et si ces articles sont de catégories différentes, alors vendez à votre guise à condition que l'échange se fasse en main propre » (Boukhari et Mouslim)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui